La Cour des Comptes renonce à s’installer dans l’Hôtel de la Marine

L’état-major de la Marine doit quitter ce prestigieux hôtel particulier du XVIIIe siècle au plus tard au 1er janvier 2016, pour rejoindre le nouveau ministère de la Défense, actuellement en construction à Balard (XVe arrondissement).

En janvier, le président François Hollande a demandé au Centre des Monuments Nationaux (CMN) de reprendre l’Hôtel de la Marine et de lui faire des propositions sur la façon de l’exploiter, à la fois pour la partie patrimoniale et les nombreux bureaux qu’il contient.

Le président du CMN, Philippe Bélaval, avait révélé dès le 4 juillet à l’AFP que la Cour des comptes avait renoncé à s’installer dans une partie de ces bureaux.

Située à proximité immédiate du bâtiment, la Cour des Comptes avait envisagé d’installer “une partie de ses effectifs (aujourd’hui logés dans deux bâtiments de l’Etat qui alors auraient été cédés) au sein de la partie banale, à usage de bureaux, de l’Hôtel de la Marine”, rappelle-t-elle dans un communiqué publié vendredi.

“M. Bélaval a rendu un rapport permettant de fonder une décision publique sur ce dossier. Il ressort de cette étude que la prise en compte des besoins de la Cour rendrait moins productive la valorisation locative du reste de l’ensemble de bureaux et entraînerait de ce fait un déséquilibre financier de l’ensemble de l’opération”, ajoute la Cour.

“Au vu de cet impact négatif, le Premier président de la Cour des comptes a estimé qu’il était de l’intérêt général que la Cour ne sollicite pas cette occupation”, poursuit-elle.

OCÉAN D'HISTOIRES

5 MOIS EN ANTARCTIQUE