L’Albanie annonce avoir fait l’objet d’une nouvelle cyberattaque et accuse l’Iran

Tirana, 10 sept 2022 (AFP) – L’Albanie a été visée par une nouvelle cyberattaque, qui a frappé sa police, a annoncé samedi son ministère de l’Intérieur, accusant de nouveau Téhéran, trois jours après la décision de Tirana de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran, tenu pour responsable d’une cyberattaque en juillet.

“Les systèmes informatiques de la police nationale ont été frappés vendredi par une cyberattaque qui, d’après les premières informations, a été commise par les mêmes acteurs qui avaient attaqué en juillet les systèmes des services publics et gouvernementaux du pays”, lit-on dans le communiqué.

“Afin de neutraliser l’acte criminel et sécuriser les systèmes”, les autorités ont mis hors service les systèmes informatiques de contrôle dans les ports maritimes, dans les aéroports et aux postes-frontières, selon la même source.

Dans un tweet, le Premier ministre Edi Rama a dénoncé “une autre cyberattaque (commise par les) mêmes agresseurs déjà condamnés par les pays amis et les alliés de l’Albanie”.

Après l’annonce par Tirana, le 7 septembre, qu’une cyberattaque massive avait été orchestrée en juillet par l’Iran contre les infrastructures numériques du gouvernement albanais, les Etats-Unis ont annoncé vendredi de nouvelles sanctions contre Téhéran, visant notamment le ministère iranien du Renseignement.

L’Iran a fermement condamné ces sanctions américaines, qualifié d'”infondées” les accusations sur les cyberattaques et d’action “malavisée et irréfléchie” la rupture des relations par Tirana.