Lampedusa: Bruxelles appelle l’Europe à faire plus pour éviter les “tragédies”

“L’Europe doit accroître ses efforts pour prévenir ces tragédies et montrer de la solidarité à la fois avec les migrants et avec les pays qui connaissent un afflux croissant de réfugiés”, a déclaré dans un communiqué la commissaire européenne en charge des Affaires intérieures, Cecilia Malmström.

Elle a affirmé que l’Europe devait améliorer ses procédures d’identification et de secours aux bateaux en danger, notamment en mettant en oeuvre “aussi vite que possible” un nouvel outil développé par la Commission, Eurosur, destiné à mieux surveiller en mer les bateaux de réfugiés.

Mme Malmström a souligné l’importance de la coopération avec les pays d’origine ou de transit des réfugiés, en défendant “l’ouverture de nouvelles voies pour l’immigration légale”. La commissaire a rappelé l’accord établi récemment avec le Maroc, en espérant la conclusion d’accords similaires avec d’autres pays de la région comme la Tunisie.

“Nous avons besoin d’une politique migratoire européenne solide”, a résumé son porte-parole, Michele Cercone, lors d’un point de presse.

La commissaire en a profité pour appeler les Etats membres de l’UE à s’engager davantage dans la réinstallation des réfugiés les plus vulnérables. “Cela démontrerait un engagement en faveur de la solidarité et du partage des responsabilités, et contribuerait à réduire le nombre de personnes qui mettent leur vie en danger dans l’espoir d’atteindre les côtes européennes”.

M. Cercone a précisé que les demandes de réinstallation du Haut Commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR) pour les seuls réfugiés syriens étaient passées à 12.000.