Le britannique BAE remporte un gros contrat de frégates en Australie (presse)

Le Premier ministre Malcolm Turnbull devrait annoncer vendredi qu’une déclinaison de la nouvelle frégate Type 26 du groupe de défense britannique a remporté le marché aux dépens de la société italienne Fincantieri et l’espagnole Navantia SA.

Dans une déclaration au Wall Street Journal, M. Turnbull a déclaré que BAE “fournira à notre nation l’un des navires de guerre anti-sous-marins les plus avancés au monde, avec une capacité de combat maritime qui renforcera notre sécurité pour les décennies à venir.”

Selon le gouvernement, les neuf frégates seront construites à Adélaïde, une ville côtière du sud de l’Australie, sous le contrôle de la compagnie ASC Shipbuilding, une société publique australienne spécialisée dans l’industrie de la défense.

M.Turnbull a précisé dans le quotidien australien Sydney Morning Herald que tout au long de la construction des frégates, ASC Shipbuilding deviendrait “un auxiliaire de BAE Systems”.

Les frégates devraient entrer en service à la fin des années 2020, constituant ainsi le socle de la flotte de surface de la marine australienne, dans le cadre d’un vaste programme d’équipement qui comprend également douze nouveaux sous-marins et douze navires de patrouille.

Cette augmentation dans les dépenses de défense survient au moment où Pékin montre ses muscles dans la région, avec un renforcement de ses moyens militaires dans les eaux contestées de la mer de Chine méridionale, et alors que la Corée du Nord reste sous haute surveillance.

Ni le gouvernement britannique ni les entreprises impliquées dans l’appel d’offres n’ont fait de commentaires.

Ce contrat est un coup de pouce bienvenu pour Londres, au moment où le Royaume-Uni quitte l’Union européenne, et tente de renforcer ses liens de défense avec Canberra.

L’entreprise navale française DCNS, devenue depuis Naval Group, avait elle été choisie en 2016 pour concevoir et construire les nouveaux sous-marins australiens pour un contrat de 50 milliards de dollars australiens (environ 34 milliards d’euros) à Adélaïde, remportant l’appel d’offres face au Japon et à l’Allemagne.

jit/hma/nas

BAE SYSTEMS

Fincantieri

NAVAL GROUP