Le tribunal de commerce de Lorient met en délibéré l’avenir de Plastimo

Sept repreneurs sont sur les rangs, dont trois pour le site lorientais, le plus important. Il s’agit de VDM, filiale du groupe Alliance Marine, basée à Toulon, de la société le Compas, formée par quatre cadres de Plastimo, et enfin du Chypriote Lalizas Holding.

Fin juillet, le tribunal de commerce avait accordé quatre mois d’activité supplémentaire au groupe, fixant la prolongation d’activité jusqu’au 23 novembre.

Navimo-Plastimo emploie 140 salariés à Lorient, 40 à Saint-Herblain (Loire-Atlantique) et une vingtaine à Mandelieu (Alpes-Maritimes). La société exploite également une unité pour les radeaux de survie, en Roumanie.

L’entreprise, spécialisée dans l’équipement pour la plaisance et qui se revendique le premier groupe d’accastillage européen, avait déposé un dossier de cessation de paiement début mai.

En difficulté depuis plusieurs années, la société, rachetée il y a deux ans par son actuel PDG, Albert Journo, a vu fondre au fil des ans son chiffre d’affaires et ses effectifs, sur fond de crise de la construction de plaisance.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE