Légion d’honneur: l’amiral Coldefy, nouveau président de la société des membres

L’amiral Coldefy, qui fut entre 2002 et 2005 numéro deux des armées (major général) a été élu par le conseil d’administration lors du congrès de la SMLH qui s’est tenu jeudi à Toulouse. La Légion d’honneur est la plus haute distinction française, créée en 1802 par Napoléon Bonaparte.

Né en 1946 à Limoges, il a commandé l’escorteur d’escadre du Chayla pendant le conflit Iran-Irak puis le porte-avions Clemenceau durant les opérations en ex-Yougoslavie, et enfin exercé le commandement de la Task Force aéronavale franco-britannique au Kosovo en 1999, à bord du porte-avions Foch.

Il succède au général d’armée Hervé Gobilliard, qui quitte la présidence de la SMLH après 9 années.

Emmanuel Macron, dans un message lu jeudi matin, a rendu hommage au général d’armée Gobilliard avant de revenir sur la révision des critères d’attribution annoncée en novembre, en vue de réduire le nombre de bénéficiaires pour “retrouver l’esprit” de la plus haute distinction française.

Jusqu’ici, environ 3.000 personnes étaient distinguées chaque année. “La Légion d’honneur doit être accordée avec mesure” (…) “dans un respect plus strict des critères d’attribution et des valeurs fondamentales”, a souligné M. Macron dans son message.

La SLMH compte à ce jour 48.303 membres, dont 42.142 titulaires de la Légion d’honneur, avec 130 sections en France et une représentation dans 61 pays.