Les Etats-Unis exigent 2,3 milliards de dollars de Pyongyang pour la capture de l’USS Pueblo en 1968

Washington, 25 fév 2021 (AFP) – Un tribunal américain a ordonné à Pyongyang de payer 2,3 milliards de dollars de dommages et intérêts aux membres d’équipage du navire USS Pueblo, de l’US Navy, capturés et torturés pendant 11 mois par les forces navales nord-coréennes en 1968.La Corée du Nord a été condamnée à verser cette somme aux marins de ce “navire-espion”, et à leurs familles en compensation des sévices physiques et psychologiques subis pendant leur captivité.Dans le détail, le tribunal fédéral de Washington a octroyé aux 49 survivants des sommes allant de 22 à 48 millions de dollars et des montants moins élevés à une centaine de proches. “En raison de la barbarie infligée par les Nord-Coréens, presque tous ont eu besoin de soins médicaux et/ou psychiatriques”, a précisé Alan Balaran, avocat désigné par l’Etat pour gérer le dossier.”Beaucoup ont essayé d’atténuer la douleur à travers l’alcool ou les drogues, et la plupart ont vu leur vie familiale et/ou professionnelle se détériorer. Quelques-uns ont envisagé le suicide”, a-t-il ajouté.Les 83 membres d’équipage du “navire-espion” USS Pueblo avaient été capturés par Pyongyang le 23 janvier 1968. Selon la Corée du Nord, le navire avait violé ses eaux territoriales, ce que les Etats-Unis nient.Les deux parties s’étaient alors livrées à des négociations laborieuses. En échange de la libération des otages en décembre 1968, Washington avait finalement signé un document dans lequel les Etats-Unis présentaient leurs excuses “solennelles” pour leurs “actes graves de sabotage”, tout en reniant publiquement ce texte.Les poursuites judiciaires aux Etats-Unis ont toutefois été lancées uniquement en 2018 après que l’administration Trump a déclaré la Corée du Nord comme Etat soutenant le terrorisme, rendant possible une action en justice contre ce pays devant les tribunaux américains. La Corée du Nord a gardé l’USS Pueblo et l’a transformé en musée, mais la marine américaine le considère toujours comme un vaisseau actif.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE