Les Etats-Unis fustigent les ambitions territoriales de la Chine lors d’un sommet

Lors d’une conférence à Singapour réunissant de hauts responsables militaires, dont des Chinois, le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter a estimé que la Chine n’était “pas en phase avec les règles et les normes internationales” avec ses constructions d’îles semi-artificielles dans l’archipel des Spratleys.

L’archipel de plus de 100 îlots, récifs et atolls à mi-chemin entre le Vietnam et les Philippines, est l’une des zones les plus disputées en raison de son importance militaire stratégique.

Les Chinois y mènent d’énormes opérations de remblaiement, transformant des récifs coralliens en ports et en infrastructures diverses.

“Tout d’abord, nous voulons un règlement pacifique de tous les différends. A cette fin, il devrait y avoir un arrêt immédiat et durable des travaux de remblaiement par tous ceux qui revendiquent” la souveraineté sur l’archipel, a déclaré M. Carter lors du dialogue annuel du Shangri-La.

“Nous nous opposons également à toute militarisation supplémentaire” de la zone, a-t-il poursuivi, soulignant que les soldats américains continueraient à évoluer en mer de Chine méridionale.

“Il ne devrait pas y avoir de méprise : les Etats-Unis voleront, navigueront et opéreront partout où les lois internationales le permettent, comme les forces américaines le font dans le monde entier”, a-t-il souligné.

M. Carter a reconnu que d’autres pays avaient développé des avant-postes dans la zone, à des échelles diverses, y compris le Vietnam avec 48 avant-postes, les Philippines avec huit, la Malaisie avec cinq et Taïwan un.

“Cependant, un pays est allé beaucoup plus loin et beaucoup plus vite que n’importe quel autre. Et c’est la Chine”, a-t-il affirmé.

“La Chine a aménagé plus de 800 hectares, soit plus que tous les autres réunis et plus que dans toute l’histoire de la région”, a-t-il poursuivi, notant que tout cela a été fait “ces 18 derniers mois”.

Lors d’une session de questions/réponses après le discours de M. Carter, un responsable militaire chinois a estimé que ses critiques étaient “infondées et non constructives”.

“La liberté de navigation en mer de Chine méridionale n’est pas du tout un problème car cette liberté n’a jamais été affectée”, a déclaré le colonel Zhao Xiaozhuo de l’Académie de science militaire.

“Je pense que les activités de la Chine sont légitimes, raisonnables et justifiées”, a-t-il ajouté.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE