L’US Navy veut renforcer les contrôles de sécurité après la fusillade

Les autorités ont reconnu que l’auteur de la fusillade dans le bâtiment de la Marine, Aaron Alexis, avait caché qu’il avait été arrêté et qu’il avait beaucoup de dette, quand il s’est présenté à un examen de sécurité avant d’intégrer la Marine en tant que réserviste, en 2007. Il avait obtenu son habilitation sans problème.

Un contrôle sur le passé de cet homme réalisé par une agence gouvernementale n’avait pas mentionné qu’Alexis avait tiré sur les pneus de la voiture d’une personne avec qui il s’était disputé pour une place de parking à Seattle.

L’Office du Personnel et de la Gestion a indiqué à la Marine qu’Alexis avait seulement “dégonflé” les pneus de voiture d’une autre personnes, lors d’une dispute en 2004 pour une place de parking.

La Navy n’a rien su de la fusillade de 2004 qui était pourtant détaillée dans un rapport de la police de Seattle, selon les autorités.

Le secrétaire à la Marine Ray Mabus a recommandé à son collègue de la Défense Chuck Hagel de faire en sorte que “tout document disponible de la police” puisse être examiné lors des prochains contrôles pour habilitation de sécurité, selon une note communiquée à la presse.

M. Mabus recommande aussi d’améliorer l’évaluation des marins en assignant plus de personnels qualifiés pour cette tâche.

Aaron Alexis, 34 ans, a été tué après avoir abattu 12 personnes dans un bâtiment de l’US Navy, le 16 septembre, au centre de Washington. Il avait quitté la Marine en 2011 et travaillait pour une société sur un projet pour le compte de Hewlett-Packard.