Mer de Chine: les avions américains sont restés à l’écart des îlots chinois (Pentagone)

Ce dernier envisage l’envoi de navires et d’avions dans la zone des 12 milles autour des îlots artificiels chinois, pour bien marquer que les constructions ne peuvent justifier la revendication d’eaux territoriales ou d’espace aérien par la Chine dans cette zone maritime stratégique.

Jusqu’à maintenant, “nous n’avons pas volé directement au dessus” de ces ouvrages, a souligné jeudi le colonel Warren, porte-parole du Pentagone.

Rester à l’écart n’empêche toutefois pas les avions américains de recevoir régulièrement des avertissements des militaires chinois, leur demandant de quitter les lieux, comme le montrent des reportages tournés par CNN et le Pentagone mercredi, lors d’une patrouille d’un avion de surveillance militaire P-8A Poseidon.

Ces avertissements “ne sont pas rares”, a indiqué à l’AFP un responsable de la Marine américaine.

Malgré ces tensions, “nous continuerons à opérer en mer de Chine méridionale” pour “garantir la liberté de navigation”, “en conformité avec les protocoles internationaux et les lois et coutumes établies”, a indiqué le colonel Warren à la presse.

“Nous continuerons de voler dans l’espace aérien international”, a-t-il martelé.

Les ouvrages chinois, parfois qualifiés de “grande muraille de sable”, sont situés dans l’archipel des Spratleys, revendiqué pour tout ou partie à la fois par la Chine, le Vietnam, les Philippines, Brunei, Taïwan et la Malaisie.

Des photos satellites montrent que la Chine s’emploie à remblayer des récifs coralliens qu’elle transforme en ports et autres installations, dont une longue piste d’atterrissage.

Grâce à ces conquêtes sur la mer, les surfaces utilisables chinoises sont passées en un an de 200 à 800 hectares, selon le Pentagone.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE