Montreuil: manifestation pour défendre les “Murs à pêches”, un site classé

Plus de 3.000 manifestants étaient présents selon Pascal Mage, de la Fédération des Murs à pêches. Contactée, la préfecture n’était pas en mesure de confirmer cette estimation.

Les manifestants ont déposé en mairie une pétition ayant recueilli “7.000 signatures”, a-t-il ajouté.

Ils protestent contre un projet d’aménagement: dans le cadre du concours “Inventons la Métropole du Grand Paris”, une filiale de Bouygues immobilier a récemment été sélectionnée pour réaménager une usine désaffectée qui se trouve sur le site.

“Si nous pensons la reconversion de l’usine nécessaire, elle doit se faire en cohérence avec un projet global pour le site”, disent les pétitionnaires, qui s’inquiètent notamment d’un projet de construction de logements.

“Nous n’acceptons pas que la ville brade notre patrimoine commun”, ajoutent-ils, en demandant à la municipalité (PCF) de se retirer de l’appel à projet.

Pour la mairie, les moyens dégagés par le projet doivent au contraire servir à revaloriser ce patrimoine.

Conçus pour protéger du gel les vergers des horticulteurs, les murs à pêches, hauts de quelques mètres, ont été édifiés au 17e siècle.

Unique en Ile-de-France, le site a connu son apogée au 19e siècle et s’étendait alors sur des centaines de kilomètres. Avec le déclin des productions de pêches dans la région, le site a progressivement été laissé à l’abandon et seule une petite partie des murs subsiste aujourd’hui.

tll/dar

BOUYGUES