Mort d’un pêcheur taïwanais: le président philippin appelle au calme

Des centaines de pêcheurs taïwanais ont brûlé le drapeau philippin lundi devant la représentation diplomatique des Philippines à Taipei en scandant “Justice!” et “Le tueur doit être puni”.

Les Philippines ont admis que ses garde-côtes avaient tiré sur un bateau de pêche taïwanais, tuant un pêcheur de 65 ans pour lequel le président de Taïwan Ma Ying-jeou a réclamé des excuses.

Son homologue philippin Aquino a indiqué lundi qu’une enquête était en cours et que les diplomaties des deux pays coopéraient. “Je crois qu’il est dans l’intérêt des deux parties de procéder avec calme”, a-t-il déclaré à la presse à Manille.

Les faits sont intervenus jeudi, au nord de l’île principale de l’archipel, Luzon, dans le détroit de Balintang, dont les eaux sont philippines et ne sont pas revendiquées par d’autres pays, comme cela peut être le cas das d’autres endroits de la mer de Chine.

Selon Manille, les garde-côtes ont tiré sur une de deux embarcations repérées dans la zone alors qu’elles se trouvaient effectivement dans les eaux philippines.

Le fils de la victime qui se trouvait à bord avec son père conteste toutefois cette version.

Et Taïwan a demandé des excuses officielles sous peine de geler l’émigration des travailleurs philippines vers l’île où près de 90.000 d’entre eux sont actuellement employés.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE