Mort d’une fillette française après le naufrage d’un voilier en plein Atlantique

“La petite fille avait passé sept heures et demie dans une eau à 21 degrés”, avant d’être récupérée le matin avec son père par un navire-hôpital espagnol, “sur lequel elle est morte d’hypothermie, peu après midi”, a précisé à l’AFP le commandant Paulo Vicente, porte-parole des forces navales portugaises.

“La mère et le fils de 9 ans avaient réussi à se hisser sur le radeau de survie” et ont été secourus dans la nuit, vers deux heures du matin, par un navire marchand hongkongais, a ajouté M. Vicente.

Le père et sa fille avaient été repérés plusieurs heures plus tard par un avion de l’armée de l’air portugaise, flottant dans leurs gilets de sauvetage.

La mère et le fils devaient être rapidement transférés sur le navire espagnol, a ajouté le porte-parole de la marine portugaise qui n’était pas en mesure de préciser l’identité des naufragés.

Le voilier, Rêves d’Ô, battait pavillon français et a coulé à 550 milles nautiques (1.000 km) au sud-ouest de l’archipel portugais.

Les conditions météorologiques, très difficiles mercredi dans cette zone de l’Atlantique nord, commençaient à se calmer jeudi, mais restaient défavorables, avec des creux de 5 mètres.

Huit plaisanciers navigant sur trois autres voiliers ont été secourus dans cette zone depuis mercredi, selon un communiqué de la marine portugaise.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE