Moscou convoque l’ambassadeur norvégien après l’arrestation de Russes

Moscou, 28 nov 2022 (AFP) – L’ambassadeur norvégien à Moscou a été convoqué lundi au ministère russe des Affaires étrangères en signe de protestation après l’arrestation de plusieurs Russes en Norvège, accusés d’avoir fait voler des drones.

Robert Kvile s’est vu signifier le caractère “inacceptable” de ces arrestations, que Moscou a dénoncé comme “politiquement motivées” et n’ayant “rien à voir avec les principes d’une justice équitable et impartiale”, a précisé le ministère russe dans un communiqué.

Moscou a appelé les autorités norvégiennes à “mettre fin à ces actions russophobes et à la persécution des citoyens russes sur la base de leur nationalité”.

Près d’une dizaine de Russes ont été arrêtés en Norvège ces dernières semaines pour avoir fait voler des drones ou photographié des sites sensibles.

L’un d’entre eux, un citoyen russe qui avait quitté la Russie pour échapper à la mobilisation dans l’armée, a été condamné mercredi à 90 jours de prison ferme pour avoir fait voler un drone “à plusieurs reprises” dans le sud du pays.

Même s’il n’a photographié et filmé que des paysages, la justice norvégienne a estimé qu’il avait enfreint l’interdiction de survol du territoire que la Norvège, comme plusieurs autres pays occidentaux, a prise à l’égard des Russes à la suite de l’offensive en l’Ukraine.

Particulièrement soucieuse de la sécurité de ses installations énergétiques, la Norvège, désormais principal fournisseur de gaz naturel de l’Europe, a inclus l’usage des drones dans cette interdiction de survol.

“Notre ambassadeur a saisi cette occasion pour informer (la Russie, ndlr) de la législation norvégienne en matière de sanctions”, a indiqué un porte-parole de la diplomatie norvégienne, Lars Gjemble, en commentant la convocation du diplomate.

“Il a aussi passé en revue les affaires en cours de traitement dans les tribunaux norvégiens. La rencontre s’est tenue dans un bon climat”, a-t-il ajouté.

Celle-ci a eu lieu à la veille de l’ouverture à Tromsø (nord de la Norvège) d’un autre procès impliquant Andreï Iakounine, fils de l’ancien patron des chemins de fer russe, Vladimir Iakounine, considéré comme un proche du président russe Vladimir Poutine.

De nationalité anglo-russe, il est accusé d’avoir fait voler un drone au Svalbard lors d’un voyage en yacht autour de cet archipel situé à un emplacement stratégique en plein coeur de l’Arctique.

Son avocat compte faire valoir sa nationalité britannique pour réclamer son acquittement.

Le mois dernier, l’ambassade de Russie à Oslo avait déjà critiqué la “psychose” qui s’est emparée, selon elle, de la Norvège, pays membre de l’Otan avec lequel la Russie partage une frontière de 198 km dans le Grand Nord.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE