Naufrage en Thaïlande: trois nouveaux corps repêchés, portant le bilan à 18 morts

Bangkok, 26 déc 2022 (AFP) – Trois corps supplémentaires ont été repêchés, une semaine après le naufrage d’un navire des forces armées thaïlandaises, a indiqué dimanche la marine royale de Thaïlande, qui a porté le bilan à 18 morts.

Onze membres de l’équipage de 105 personnes sont toujours portés disparus, selon la marine.

La corvette HTMS Sukhothai a coulé dans la nuit du 18 décembre à une trentaine de kilomètres des côtes, au large de Bang Saphan (sud), déclenchant une vaste opération de sauvetage qui a permis de secourir 76 membres d’équipage.

“Nous avons trouvé trois corps qui seront soumis à une procédure d’identification et d’autopsie, ce qui prendra trois ou quatre jours”, a déclaré le porte-parole de la marine, Pogkrong Montradpalin.

La marine a porté le bilan du naufrage à 18 morts.

Douze corps avaient déjà été repêchés et identifiés comme des membres d’équipage.

Et trois autres dépouilles ont été retrouvées, dont l’une samedi a également été identifiée, a indiqué M. Pogkrong sans plus de détails.

Plusieurs navires de guerre, avions de patrouille et hélicoptères ont été déployés sur la zone des recherches dans l’espoir de retrouver des survivants.

M. Pogkrong a également indiqué que la zone où le navire avait coulé avait été déclarée “zone de prévention des désastres” en raison du risque de fuite de pétrole.

“C’est l’une des pires tragédies qui soient arrivées à la Marine royale thaïlandaise”, avait déclaré mardi l’amiral Chonlathis Navanugraha.

Une mer agitée, avec des vagues de “trois mètres” de haut selon un survivant, a contribué à endommager le système électrique du HTMS Sukhothai et à le mettre “hors de contrôle” de l’équipage, selon la Marine.

L’équipage a tenté de pomper l’eau qui entrait, mais le débit était trop élevé, ce qui a fait sombrer le navire qui gît désormais à 40 mètres de profondeur.

Le HTMS Sukhothai, de fabrication américaine, a été mis en service en 1987, selon le centre de réflexion US Naval Institute.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE