Naufrage meurtrier à Mayotte: M. Lurel fait part de son “émotion”

“Averti samedi matin avant son départ de la Martinique vers la Guadeloupe, où il effectue une visite officielle jusqu’au 10 septembre, Victorin Lurel s’est assuré du déclenchement du plan SECMAR et s’est tenu informé de la progression des recherches, menées dans des conditions difficiles”, précise le texte. “Interrompues samedi soir, les opérations de secours, qui ont mobilisé des moyens maritimes, aériens et terrestres importants, reprendront dimanche.”

Selon le ministre, “ce nouveau drame, dont le bilan n’a pas encore pu être établi de manière définitive, souligne la nécessité que soit menée à bien la mission confiée à M. Alain Christnacht sur la problématique de l’immigration clandestine à Mayotte.”

M. Lurel ajoute qu’il sera donc “très attentif aux conclusions de ce travail”.

Après le naufrage du bateau -un “kwassa kwassa”, pirogue à moteur qui navigue au ras des flots- à quelque 200 mètres du littoral de Petite Terre, six corps ont été repêchés.

Devenue département français en 2011, Mayotte attire de nombreux candidats à l’émigration venus des Comores et notamment de l’île d’Anjouan, située à environ 70 km.