Ouragans Irma et Maria: les dégâts estimés à près de 2 mds EUR

L’État “estime à 1,956 milliard d’euros le montant des dégâts causés par le passage d’Irma et de Maria sur les îles de Saint-Martin et de Guadeloupe”, selon un communiqué du ministère des Outre-mer.

La ministre des Outre-mer Annick Girardin s’est rendue mardi à Bruxelles “pour remettre à la Commission européenne une demande d’activation du Fonds de Solidarité de l’Union européenne (FSUE)” qui a but de faire face aux grandes catastrophes naturelles et d’exprimer la solidarité de l’Union européenne à l’égard des régions sinistrées, précise le communiqué.

“Les Outre-mer peuvent compter sur mon soutien. L’objectif de la Commission européenne, c’est de fournir une avance (de l’aide, ndlr) avant Noël et après l’accord du parlement européen et du conseil –les 28 Etats membres, ndlr-, les fonds pourront être inscrits au budget européen”, a expliqué à des journalistes le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, après avoir rencontré Mme Girardin.

“L’avance sera de 10%”, a précisé cette dernière, qui a évalué l’aide total de l’UE à au moins 50 millions d’euros.

L’île de Saint Barthélémy, qui avait été également touchée, n’est “pas éligible au FSUE mais peut éventuellement bénéficier d’autres dispositifs d’aide de l’Union Européenne, notamment le Fonds Européen de Développement”, selon le communiqué.

“L’évaluation du montant du concours du FSUE pour Saint-Martin et la Guadeloupe va faire l’objet d’échanges entre les services de l’État et ceux de la Commission européenne”, ajoute le texte.

Les dégâts à Saint-Martin et en Guadeloupe ont été estimés au terme d’une évaluation menée par l’Inspection générale de l’administration (IGA) et du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), elle-même actualisée par l’évaluation conduite à partir des données de la Caisse centrale de réassurance, précise le ministère.

Le 6 septembre, le cyclone Irma a dévasté Saint-Martin et Saint-Barthélemy, faisant au moins 11 morts.

Les 18 et 19 septembre, Maria a frappé la Guadeloupe, y causant la mort d’au moins deux personnes, et la Martinique, mais a provoqué ses plus gros dégâts en Dominique et sur le territoire américain de Porto Rico.