Pierre Laurent (PCF) à Ajaccio: la SNCM “est viable”

“La SNCM est viable et nous ne voulons plus voir la délégation de service public (DSP) dépecée morceau par morceau”, a dit M. Laurent lors d’une conférence de presse à bord du cargo mixte “Jean Nicoli” de la Société Nationale Corse Méditerranée.

Il a ajouté que les députés communistes allaient “relayer à l’Assemblée nationale, lors du débat sur la loi Macron” sur la libéralisation de l’économie, la demande de l’Assemblée de Corse de renégocier cette DSP “afin que l’Etat s’engage dans une solution pérenne pour l’avenir de la compagnie”.

Entouré d’élus communistes à l’Assemblée de Corse, dont son président Dominique Bucchini, et de marins CGT de la SNCM, M. Laurent a stigmatisé “la politique libérale” du gouvernement et de la présidence de la Collectivité territoriale de Corse.

Il a aussi dénoncé “ceux qui continuent à soutenir des compagnies +low cost+ qui ont encaissé des aides sociales qu’elles doivent rembourser, comme la compagnie Corsica Ferries”, dont les navires battent pavillon italien.

Il a enfin considéré qu’une “compagnie régionale” dont le Syndicat des travailleurs corses (STC, nationaliste) réclame la création serait “un cache-sexe pour les compagnies +low cost+ faisant travailler des marins avec des standards sociaux inférieurs à ceux des marins français”.

Les trois repreneurs potentiels de la SNCM, placée en redressement judiciaire le 28 novembre 2014, ont déposé mercredi de nouvelles offres devant le tribunal de commerce de Marseille. Elle seront examinées le 27 mai.

Les actionnaires, Transdev (66%) et l’Etat (25%), avaient précipité le redressement judiciaire pour permettre, selon eux, de s’affranchir d’une lourde condamnation de la commission européenne à condition de créer une société différente.

En dépit des efforts de productivité de la direction de la SNCM et des personnels, cette décision de Bruxelles menace l’emploi d’environ 1.500 marins et employés de la compagnie et de centaines d’entreprises sous-traitantes.

L’attribution de la DSP à la SNCM et une autre compagnie française, la Méridionale, a été dénoncée par la tribunal administratif de Bastia en avril après une plainte de Corsica Ferries.

pl/rl/zl

DSP GROUP

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE