Pollution à la paraffine: baignade déconseillée sur certaines plages corses

La nappe de paraffine, repérée samedi à environ 5 km des côtes de Solenzara (Corse-du-Sud), risque, selon les prévisions météo, d’arriver sur les côtes “dans les prochaines heures”, a précisé la préfecture.

La zone concernée remonte depuis Solenzara jusqu’à l’Étang de Diane (Haute-Corse), soit une bande littorale d’environ 45 kilomètres. “Il est recommandé d’éviter que les enfants se baignent et d’ingérer la matière”, ont précisé les autorités.

La nappe de paraffine a tout d’abord été repérée par un plaisancier, puis par un des hélicoptères des douanes, qui a confirmé la présence de “trainées jaunes”.

Le remorqueur de haute mer Abeille Flandre, prépositionné au large de la Corse, a été dépêché sur les lieux. Un échantillon prélevé par le plaisancier, et analysé, a confirmé “qu’il s’agit de boulettes de paraffine”.

Les observations ont été complétées dimanche par le survol d’un Falcon 50 de la Marine nationale chargé d’évaluer “d’étendue et la dérive de la pollution”.

En juillet 2017, la Côte d’Opale, dans le Pas-de-Calais avait été touchée sur une quarantaine de kilomètres par une pollution à la paraffine, un produit issu du pétrole et transporté en cuve par les bateaux.

Le produit, non soluble dans l’eau, ne présentait pas de danger pour la santé, la faune ou la flore, selon les autorités, et avait pu être collecté.

Des échouages de boulettes de paraffine avaient également été constatées en juin 2015 dans le Finistère et en octobre 2014 dans le Parc national des Calanques à Marseille.