Porte-conteneur brisé: incendie toujours en cours, nombreux conteneurs brûlés

En dépit de l’arrivée d’un navire spécialisé des garde-côtes indiens, le Samudra Prahari”, pour renforcer la lutte contre l’incendie, “en raison de mauvaises conditions météorologiques, le travail n’a pas progressé comme prévu et l’incendie n’est toujours pas sous contrôle”, indique le communiqué de l’armateur nippon.

Avant l’arrivée du navire indien, l’incendie, qui s’est déclaré samedi vers 3H00 GMT, était déjà combattu par le remorqueur qui tracte la partie avant du MOL Comfort et les deux navires d’assistance qui l’escortent. Equipé d’un système extérieur de lutte contre le feu, le “Samura Prahari” est arrivé sur zone lundi, vers 3H00 GMT.

Par ailleurs, “des observations font apparaître que de nombreux conteneurs sur le pont ont totalement brûlé”, précise le communiqué. Depuis le début du naufrage du MOL Comfort, aucune information n’a été rendue publique sur le contenu de la cargaison du navire.

Le MOL Comfort, un porte-conteneurs de 316 mètres de long transportant plus de 7.000 EVP (équivalents pieds), s’est brisé en deux le 17 juin dans l’océan Indien.

Après avoir dérivé pendant 10 jours, la coque arrière a sombré par 4.000 mètres de fond à quelque 750 km des côtes indiennes. Elle a emporté avec elle plus de 1.700 conteneurs et 1.500 tonnes de carburant.

La partie avant avait pu être prise en remorque en début de semaine dernière, avant une interruption lundi dans son cheminement vers le golfe Persique, puis les difficultés de ces derniers jours.

L’armateur Mitsui OSK Lines (MOL) a lancé une enquête pour déterminer les causes de l’accident qui n’a pas fait de victimes, les 26 membres d’équipage ayant été évacués à temps. Sans attendre les résultats, il a cependant décidé de renforcer les coques des six navires jumeaux du MOL Comfort.