Saint-Nazaire: la Finlande espère plus de 100 M EUR de contrats

Cette agence de promotion des exportateurs finlandais a annoncé qu’elle allait ouvrir un bureau sur le site afin d’aider les entreprises finlandaises dans leurs démarches administratives.

“Avec une aide pratique, nous voulons nous assurer que les petites et moyennes entreprises finlandaises et le savoir-faire finlandais auront leur part dans les projets”, a déclaré le directeur de Finpro, Kari Häyrinen, dans un communiqué.

Le gouvernement finlandais s’est engagé à financer le fonctionnement de ce bureau.

En décembre, les chantiers STX de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique, ouest de la France) ont remporté une commande de Royal Caribbean International (RCI) face aux chantiers finlandais STX de Turku, provoquant la consternation en Finlande. Le pays croyait en effet que le contrat était gagné car il venait de construire deux paquebots du même type.

La perte de ce contrat a mis les chantiers STX en Finlande (à Rauma et à Turku) en difficulté. Les problèmes financiers de la maison mère coréenne ont aussi remis en question le financement d’autres projets.

Le paquebot de RCI construit à Saint-Nazaire sera le troisième navire de croisière de la classe “Oasis”, un mastodonte de plus de 360 mètres de long, 47 mètres de large et comportant 16 ponts. La valeur totale du contrat est de plus d’un milliard d’euros.

STX OFFSHORE & SHIPBUILDING

OCÉAN D'HISTOIRES

5 MOIS EN ANTARCTIQUE