Thon rouge: les quotas devraient être fortement relevés

Les quotas de pêche de thon rouge de Méditerranée et de l’Atlantique Est devraient grimper à 28.000 tonnes en 2018, 32.000 en 2019 et 36.000 en 2020, selon les mêmes sources.

Ces décisions doivent être approuvées en fin d’après-midi ou dans la soirée par l’assemblée plénière de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (Cicta), un organisme qui compte 52 membres (51 pays + l’Union européenne), réuni depuis le 14 novembre à Marrakech. Les quotas annuels seront revus tous les ans sur avis du comité scientifique de la Cicta.

Le stock actuel de thons rouges adultes est estimé à un peu moins de 500.000 tonnes.

Selon des données établies par le comité scientifique de la Cicta, 20.098 tonnes de thon rouge de l’Atlantique Est ont été pêchées en 2016.

Ce poisson a été victime de la surpêche dans les années 1990-2000 avant que l’établissement en 2007 d’un quota et de mesures de régulation draconiennes ne commence à reconstituer le stock.

“Les scientifiques de la Cicta ont indiqué qu'(un quota de) 36.000 tonnes conduirait à un déclin du stock et pourrait mettre en danger la poursuite de la reconstitution du stock de thon rouge de l’Atlantique Est”, a indiqué à l’AFP un responsable de l’ONG Pew, Paulus Tak, exprimant la “profonde inquiétude” de son organisation.

En 2014, la Cicta avait déjà relevé de 20% par an, pendant trois ans, le quota de pêche du thon rouge. En 2014, le quota était de 13.500 tonnes par an.