Un incendie à bord d’un porte-conteneurs au large de Toulon fait trois blessés

Toulon, 21 juin 2022 (AFP) – Un incendie à bord d’un porte-conteneurs au large de Toulon a fait trois blessés mardi, dont deux gravement brûlés, a indiqué à l’AFP la préfecture maritime, en précisant que le feu était désormais éteint.

L’incendie s’est déclaré à cause d'”une explosion de carter sur le moteur du bateau, ce qui a fortement endommagé la propulsion du bateau”, a indiqué un porte-parole de la préfecture maritime de Toulon par téléphone.

Dans cette explosion, trois membres de l’équipage du navire- sur une vingtaine – ont été blessés. Ils ont été transférés à l’hôpital militaire de Sainte-Anne à Toulon. L’incendie n’a quant à lui généré aucune pollution maritime, a-t-on précisé de même source.

En fin d’après-midi, le feu était “éteint, sans risque de reprise”, a indiqué en fin de journée la préfecture maritime, indiquant que “la coque du navire (était) intègre” ainsi que “l’alimentation électrique”, mais que la “propulsion” du bateau était elle “indisponible”.

Le porte-conteneurs MSC Rachele, dont le pavillon est du Panama, était à environ 20 nautiques (soit environ 40 km) au sud du cap Cépet (Var) au moment de l’accident, en route vers le port de Fos-sur-mer (Bouches-du-Rhône), selon un premier communiqué.

“L’urgence médicale et sécuritaire ayant été traitée, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de la Méditerranée (CROSS MED) doit maintenant” s’occuper “d’un navire non manoeuvrant pouvant représenter un danger pour la sécurité maritime”, a expliqué la préfecture maritime.

Le MSC Rachele doit être amené “dans le port de Fos-sur-Mer (près de Marseille) par des remorqueurs civils affrétés par son armateur”, a-t-elle ajouté.

“Dans l’attente de cette opération, le bâtiment de soutien et d’assistance de la Marine nationale, le Pionnier, restera mobilisé à proximité du Rachele pour assurer son remorquage d’urgence en cas de besoin”, a poursuivi la préfecture, en précisant que les conditions météo sur la zone étaient clémentes.

Durant la journée, d’importants moyens avaient été mobilisés, sous la coordination du Cross Med, notamment pour évacuer les blessés, avec un hélicoptère Dauphin de la flottille 35F, un hélicoptère NH-90 de la flottille 31F, les équipes médicales de la structure mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) du Var et l’équipage du porte-hélicoptère amphibie (PHA) Tonnerre de la Marine nationale, qui se trouvait à proximité du MSC Rachele.