mo sphyrna logo

Economie maritime

Les 7ème Assises de la Pêche et des Produits de la mer se sont tenus les 9 et 10 juin 2016 au Palais des Congrès des Atlantes aux Sables d’Olonne. Elles ont réuni 502 congressistes, un chiffre  fortement en hausse par rapport à l’édition 2015 qui démontre le dynamisme de la filière et la volonté croissante de dialogue interprofessionnel.

« Les Assises de la Pêche et des Produits de la mer, précise Céline Astruc, rédactrice en chef de Produits de la mer (PdM), sont organisées par les titres du pôle Mer du groupe Ouest-France avec Produits de la Mer, Cultures Marines, Ouest-France et Le marin. Ce rendez-vous annuel a été conçu pour favoriser les échanges entre la très grande variété des professionnels du secteur, qu’ils soient institutionnels, politiques, acteurs de la pêche, producteurs de cultures marines, transformateurs, ou acteurs de la distribution et le succès de cette 7ème édition confirme cette tendance au partage d’informations entre acteurs amont et aval de la filière".

Monsieur Philippe Folliot remet ce jeudi 9 juin, à 18h00, à Madame George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer, son rapport  "Clipperton, île de la Passion. Le 1er septembre 2015, le Premier ministre avait confié au député du Tarn la réalisation d’une mission exploratoire pour, notamment, évaluer la possibilité de faire de Clipperton un espace protégé pouvant accueillir une station d'observation scientifique internationale, identifier les domaines d’observation scientifique à privilégier, les coûts d’investissement et d’équipement ainsi que les aménagements à apporter au statut juridique de l’île afin de renforcer la souveraineté française.

Dans le but d’intensifier son développement R&D et son expansion commerciale à l’international, la startup nazairienne GEPS Techno, spécialisée dans les solutions innovantes destinées à l’autonomie énergétique en mer, vient de boucler une levée de fonds de 1 million d’euros. Cette opération vient compléter l’obtention d’une aide complémentaire R&D de 1 million d’euros attribuée par Bpifrance.

 Le port de pêche de Lorient, 1er port français de débarquement de pêche fraiche, ouvre ses portes au public, les samedi 18 et dimanche 19 juin prochains, dans le cadre de Keroman port en fête 2016. Organisé depuis 10 ans par la SEM Lorient-Keroman, cette manifestation est destinée à faire découvrir le port de pêche, ses métiers, ses acteurs et à déguster les nombreux poissons et produits de la mer issus de la pêche responsable. « Pendant deux jours de fête, nous invitons les lorientais à venir découvrir en famille l’activité du port de pêche et leur donnons accès aux bateaux, aux équipements, aux ateliers de mareyage qu’ils ont peu l’occasion de visiter. Ainsi, nous créons un lien entre les habitants et les professionnels du port qui ont à cœur de leur faire connaitre les métiers et les produits de la pêche lorientaise » explique Maurice Benoish, président de la SEM Lorient-Keroman.

Le Lun II, voilier de charge de 25 mètres, armé par Greenshark Sailing Cargo & Cruise Lines et par Transoceanic Wind Transport (TOWT), s’apprête à traverser l’Atlantique à compter du 6 ou 7 juin prochain à destination des côtes européennes, la cale chargée d'un café biologique de République Dominicaine et d'un rhum exceptionnel de Marie-Galante.

Par Frédéric Moncany de Saint-Aignan

Président du Cluster maritime français (CMF), Vice-président du Conseil national de la mer et de littoraux (CNML)

Attendu depuis de trop nombreux mois, le Conseil national de la mer et des littoraux a été réinstallé vendredi 8 avril par Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, soutien indéfectible aux acteurs économiques. Cette réinstallation s’est tenue à l’issue d’une matinée consacrée à la 2e Conférence nationale sur la croissance bleue présidée par Ségolène Royal, Ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer.

Gwendal Rouillard, député (PS) du Morbihan, soutient sans ambiguité le projet de développement d'une ferme pilote d'éoliennes flottantes au sud de l'île de Groix. Porté par Eolfi offshore, DCNS et Vinci, le projet a été présenté à l'ADEME le 5 avril dernier. "L’éolien flottant, explique M. Rouillard, est une véritable perspective pour la production d’énergies marines renouvelables, en France et dans le monde. Il permet d’accéder à des sites où la profondeur ne permet pas d’implanter des éoliennes conventionnelles". 

Le consortium composé par Eolfi offshore, DCNS et Vinci constitue par ailleurs, selon lui, "un atout pour la France". "Ce partenariat d’industriels français, déjà implantés sur notre littoral, se verra doter d’un site de choix pour une telle expérimentation qui permettra l’émergence de nouveaux métiers et complètera le panel professionnel déjà fortement présent dans notre région".

Pour le parlementaire, très impliqué sur les sujets maritimes (il est notamment rapporteur du budget de la Marine nationale), ce consortium a le potentiel pour devenir "un leader mondial dans l’éolien flottant". 

CMA CGM renforce sa présence historique sur le marché Méditerranéen en connectant la France, l’Espagne, la Turquie, le Liban, l’Egypte, Malte et l’Algérie. Le service WEMED, lancé le 11 mars dernier, propose à ses clients une offre de transport direct, via Malte, entre les pays situé à l'Ouest de la Méditerranée (France, Espagne, Algérie) et les pays situés à l’Est (Turquie, Liban, Egypte).

A l’occasion de la Journée internationale des droits des Femmes, le 8 mars 2016, Armateurs de France et l’École Nationale Supérieure Maritime (ENSM) donnent la parole aux femmes officiers de la Marine marchande. Armateurs de France et l’ENSM ont fait de la mixité des formations et des métiers une de leurs priorités.Ainsi, en 2014, Armateurs de France était l’un des signataires du Plan gouvernemental sectoriel sur la Mixité dans les transports. De son côté, l’ENSM a entrepris de sensibiliser les lycéennes aux formations et aux métiers de la Marine marchande. Et la situation évolue. Ces témoignages de femmes officiers en sont la preuve. Loin des stéréotypes, découvrez une réalité faite de responsabilités, de challenges et de solidarité ! Avec un leitmotiv commun : que l’on soit homme ou femme, on est marin avant tout, avec la passion de la mer chevillée au cœur.

A lire sur  www.armateursdefrance.org et https://www.supmaritime.fr/

 

Interrogé par le député (LR) Yannick Moreau lors de sa réception, le 16 février dernier, devant la commission des affaires européennes, du développement durable et des affaires économiques de l'Assemblée nationale française, M.Karmenu Vella, Commissaire européen aux affaires maritimes et à la pêche, a confirmé que l'existence d'un Cluster maritime européen était un véritable atout pour l'économie bleue et le développement de l'économie maritime en Europe. 

Frédéric Moncany de Saint-Aignan, Président du Cluster maritime français, et Fancis Vallat, actuel président du European Network of Maritime Clusters, travaillent de fait ardemment au renforcement d’un Cluster maritime européen qui, auprès des institutions européennes, pourrait efficacement contribuer au développement de l’économie maritime européenne.