La Voix des océans

GÉOPOLITIQUE & DÉFENSE - Page 32

James Kraska, capitaine de frégate, officier du corps des juristes de la Marine américaine.

[caption id="attachment_938" align="alignnone" width=""]Le capitaine de frégate James Kraska, officier du corps des juristes de la Marine américaine.Le capitaine de frégate James Kraska, officier du corps des juristes de la Marine américaine.[/caption]

"La ratification de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer par les États-Unis contribuera au renforcement de l’état de droit"

James Kraska* décrypte le contexte d’une possible ratification, par les États-Unis, de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer et ses conséquences.

Euronaval 2012, Une belle vitrine pour l’industrie navale française

Le salon Euronaval qui s'est tenu au Bourget du 22 au 26 octobre dernier est devenu le rendez-vous incontournable du secteur maritime militaire avec une hausse importante des participants. En 2010, 76 délégations étrangères avaient foulé les stands. En 2012, ce sont 85 délégations qui sont venues, avec 370 exposants et près de 35 000 visiteurs. Ces chiffres traduisent l'importance croissante de ce salon et le positionne en première place. C'est donc un atout, tant pour les industriels que pour la défense française. En effet, c'est bien la synergie DGA - Marine nationale – industriels et équipementiers qui permet à l'industrie navale française d'être le premier exportateur d'armement, devant l'aéronautique et l'armement terrestre.

Ce constat est également le reflet de la maritimisation croissante de la « planète bleue ». Paradoxalement, derrière ce terme, se reflète une réalité déjà ancienne mais qui visiblement était peu perçue par les faiseurs d'opinion. Il serait en effet très réducteur de croire que ce phénomène est récent. Bien au contraire, il est la résultante d'une évolution géographique, stratégique, économique, commerciale, ... qui a débuté il y a de nombreuses décennies. Aujourd'hui, près de 90 % des marchandises transportées dans le monde le sont par voie maritime.

Jean-Yves Le Drian réitère son soutien à la candidature du Brésil comme membre permanent d’un Conseil de sécurité réformé des Nations Unies

Le ministre français de la défense, Jean-Yves Le Drian, a poursuivi ce lundi 5 novembre à Brasilia sa visite au Brésil commencée la veille par une rencontre avec des industriels français de la défense, à Rio. Cette visite marque une étape importante entre le sommet de Rio + 20 (qui s'est tenu du 20 au 22 juin derniers) et la visite attendue de la présidente brésilienne, Dilma Roussef, en décembre prochain à Paris.

A l'occasion d'un déjeuner, le 4 novembre, autour de représentants des principaux groupes français installés au Brésil, le ministre a pu mesurer la qualité du partenariat stratégique qui lie le Brésil et la France, notamment en matière d'hélicoptères et de sous-marins, partenariat que la France souhaite poursuivre et approfondir dans le domaine de la défense et de la sécurité. Le ministre a rencontré son homologue le ministre de la Défense brésilien, Celso Amorim, à l'occasion d'un entretien et d'un déjeuner de travail.

Un nouveau missile pour le SNLE “Le Vigilant”

Vigilant 2012MBST209 002 005 P.DAGOIS MARINE-NATIONALE -MARINEOCEANS

Le sous-marin "Le Vigilant" a quitté ce lundi 22 octobre le bassin n° 8 de la base navale de Brest pour rejoindre l’île Longue. Le SNLE a subi d’importants travaux pendant 21 mois. Il s’agissait notamment de l’équiper d’un nouveau missile, le M51.

La FREMM Normandie mise à l’eau à Lorient

Mise-à-flot-de-la-FREMM-NormandieDCNS web

Seconde frégate multimissions qui équipera la Marine nationale, la FREMM Normandie mise à l'eau ce jeudi 18 octobre à Lorient, en présence du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. (photo DCNS)

Les enjeux de la coopération militaire franco-britannique pour l’industrie de défense européenne

Les enjeux de la coopération militaire franco-britannique  pour l’industrie de défense européenne

Les accords de Lancaster House, signés en novembre 2010, ont donné un nouveau tour à la coopération militaire franco-britannique qui ne sera pas sans effet sur l’industrie de défense européenne. Point de situation.

Arctique : les relations tendues de la Russie et l’OTAN

Si le bouclier antimissiles et l'épineuse question syrienne enveniment les relations entre la Russie et l'OTAN, la région arctique attise les tensions entre les deux puissances militaires.

Moscou n'y va pas par « quatre chemins », indiquant clairement que les États membres de l'Alliance menacent directement les intérêts économiques russes dans la région.

Il est vrai que depuis 2007, les sous-marins américains et britanniques croisent régulièrement en Arctique afin de surveiller les Russes et de les dissuader d'y étendre leur influence.

LA VOIX DES OCÉANS

Partenaire M&O : Gaztransport & Technigaz (GTT)