marine ocean logo

Géopolitique

Bachir, le migrant...

Cédric Riedmark a rencontré, en février dernier, à Tripoli en Lybie, les acteurs du drame de l'immigration massive qui vide l'Afrique et le Proche Orient de ses forces vives et déstabilise l'Europe. Il en a réalisé cinq portraits exceptionnels. Voici le premier d'entre eux consacré à Bachir le migrant. Retrouvez les autres dans la version papier de la revue Marine & Océans (abonnement ou achat en ligne sur ce site).

La maitrise de la vague migratoire historique à laquelle est aujourd’hui confrontée l'Europe est l’occasion, pour son voisin turc, de faire valoir ses intérêts.

Par Cedric Riedmark

Dans le cadre de l'espace Schengen, les pays possédant une frontière avec un Etat non membre de l'Union européenne sont responsables du contrôle des arrivées dans l’Union. La première - et théoriquement unique ligne de contrôle des frontières européennes face à l'arrivée des migrants venus du Moyen orient ou d'Afrique -, est donc sous la responsabilité de la Grèce et de l'Italie. Une fois ces frontières « externes » franchies, les migrants ne sont théoriquement plus contrôlés du fait de la libre circulation dans l’espace européen. Le hic réside dans le fait que les services douaniers italiens et grecs ne sont pas dimensionnés pour absorber un tel mouvement de population.

Sur fond de crise financière, la Grèce peine à gérer la plus importante vague d’arrivée de migrants non grecs (1) de son histoire. Les dispositifs de contrôle mis en place par l’Europe pour l’aider semblent cruellement insuffisants d'autant qu'au moins deux des terroristes coupables des attentats parisiens du 13 novembre 2015 seraient passés par l’île grecque de Leros. 

Reportage Cédric Riedmark

«Tant que l’Europe sera dans une logique de forteresse, aucune solution pérenne ne pourra être trouvée. L’augmentation des crédits votée en urgence après le drame survenu au large de la Libye le 17 avril 2015 n’était déjà que de la poudre aux yeux ! ». Ce haut fonctionnaire de la sécurité aux frontières grecques ne mâche pas ses mots. « Même si on triple le nombre de bateaux de surveillance et qu’on dresse un mur infranchissable à toutes les frontières, ils chercheront à passer, ils n’ont rien à perdre. Uniquement leur vie. »

L’Académie de Marine décerne chaque année un prix de stratégie maritime générale symbolisé par une médaille de l’Académie de Marine. Ce prix récompense l’auteur, sans distinction de nationalité, d’un ouvrage, d’une étude ou d’un mémoire publiable, en langue française, consacré à la stratégie maritime ou navale au sens le plus large témoignant la réflexion stratégique de son auteur sur les enjeux liés à la mer et au fait maritime.

Modalités d’attribution

Les candidats sont invités à prendre contact avec le secrétariat de l’Académie avant la fin du mois de décembre. Les ouvrages recueillis sont transmis à la section Marine militaire pour examen.

La section Marine militaire examine les œuvres des candidats à partir du mois de janvier et propose en avril à la Commission des prix de l’Académie l’attribution du prix à un candidat. 

La Commission des prix de l’Académie transmet alors la proposition de la section Marine militaire et son propre avis au Bureau de l’Académie. La décision d’attribution est avalisée en séance plénière.

En savoir + :

 

L’Institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN) a décidé de la création d’une nouvelle session nationale de formation "Enjeux et stratégies maritimes" à l’attention d’une trentaine de cadres dirigeants des secteurs public et privé, en particulier ceux du monde économique.

Cette formation a pour but d’approfondir leurs connaissances maritimes et de leur permettre d’appréhender de façon globale les enjeux liés à ce domaine, afin de faciliter et de rendre plus pertinentes leurs prises de décisions futures.

Date limite des inscriptions le 20 novembre 2015. Site Internet www.ihedn.fr

HEIP (Ecole des Hautes Etudes Internationales et Politiques) et Océanides vous convient - le jeudi 11 juin 2015, à 18h30, Campus Eiffel, 10, rue Sextius Michel 75015 Paris - à une conférence exceptionnelle du capitaine de vaisseau de Jerphanion, sur le thème : « Libye 2011 – Moyen-Orient 2015, retour d'expérience ».

Chers lecteurs,
Vous avez sans doute constaté que la "Newsletter navale", publiée ci-dessus sur notre site Marine & Océans, n'affiche plus de nouvelles informations d'actualité depuis un peu plus d'une semaine. Patrick H, son créateur et animateur, actuellement engagé sur un projet dans un autre secteur, n'est en effet plus en mesure d'effectuer les mises à jour quotidiennes comme il a pu le faire depuis le lancement de cette lettre. Des publications occassionnelles pourront être faites dans les prochains jours mais cette situation dégradée risque néanmoins de durer jusqu'au mois de mai. Nous vous prions de nous en excuser et vous remercions une nouvelle fois de votre fidélité. 

Trois navires français ont participé, dimanche 5 avril, à l'évacuation de 63 ressortissants – français, européens et étrangers – qui se trouvaient pris au piège du conflit civil à Aden, au sud du Yémen. C'est l'Adroit (P-725), un patrouilleur hauturier déployé en océan Indien pour la mission européenne anti-piraterie EUNAVFOR Atalanta ainsi que la frégate légère furtive Aconit (F-713), engagée dans le cadre de la mission Jeanne d'Arc 2015, qui ont été au plus près pour recueillir les ressortissants, dépêchant des embarcations rapides (RHIB) pour aller récupérer à terre les ressortissants. Gageons que les forces spéciales n'étaient pas très loin...

Le ministère de la Défense nationale chinois a annoncé, lundi 30 mars, avoir envoyé une flotte procéder à l'évacuation de ses ressortissants du Yémen. Selon la même source, ce sont les batiments actuellement chargés de missions d'escorte dans le golfe d'Aden et les eaux somaliennes - deux frégates lance-missiles et un navire de ravitaillement - qui ont été dépêchés sur place, dimanche 29 mars. 

Source : Le Quotidien du peuple en ligne du 30 mars 2015

Article et photos sur :http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n/2015/0330/c31354-8871254.html

 

Les vastes ambitions militaires de Pékin se poursuivent. Un haut responsable du Parlement chinois a annoncé, mercredi 4 mars, une nouvelle hausse à deux chiffres du budget de la Défense. Cette estimation a été avancée par Fu Ying, porte-parole de l'Assemblée nationale populaire (ANP), chambre d'enregistrement législative du régime communiste qui a rappelé que le chiffre précis sera officiellement annoncé jeudi. "Dès à présent, je peux vous donner une idée générale. La hausse proposée pour les dépenses militaires en 2015 dans le budget prévisionnel sera de l'ordre de 10% environ", a-t-elle déclaré.