marine ocean logo

Géopolitique

Pourquoi l’Afghanistan

Pourquoi consacrer dans la revue Marine un dossier à l’Afghanistan, pourquoi consacrer à un pays sans frontières maritimes, totalement enclavé, fait de sommets, de cols, de déserts et de vallées, près de trente pages d’interview, d’échanges et d’analyse ?

La huitième perle

La Chine a installé sur la route du pétrole, entre la mer de Chine et le golfe Persique, une série d’escales stratégiques destinées à organiser et à sécuriser ses approvisionnements. Ce «collier de perles» ainsi que l’appellent les stratèges américains s’est enrichi d’une nouvelle perle.

La renaissance maritime de la Chine

Le budget militaire de la Chine devrait croître de 14,9% en 2009, après une hausse de 17,6% en 2008. La Marine chinoise, forte de 250000 hommes et de plus de 500 navires (27 destroyers, 47 frégates, 263 corvettes et patrouilleurs, 3 SNLE, 5 SNA, 56 sous-marins classiques, etc.) et qui travaille à se doter de porte-avions, est devenue la plus importante d’Asie et la troisième marine mondiale. Ses bâtiments sont répartis entre les flottes du Nord, de l’Est et du Sud. Cette dernière est dotée depuis peu d’une importante base dans l’île de Hainan, construite à partir de 2002 sous le nom de Yulin (ou Sanya), et dont l’existence a été confirmée par le Jane’s en 2008. Cette montée en puissance de la Marine chinoise inquiète les États-Unis qui ont redéployé 60% de leur flotte sous-marine dans le Pacifique.