Le port de Marseille Fos, c’est aussi 2 500 hectares d’espaces naturels protégés

A l’occasion du Congrès Mondial de la Nature, le port de Marseille Fos présente ses actions pour la préservation de la biodiversité sur les 2 500 hectares d’espaces naturels protégés dont il a la gestion.

« Le port de Marseille Fos bénéficie d’un territoire de plus de 10 000 hectares dont 25% sont des espaces naturels protégés. Notre rôle de gestionnaire d’espaces naturels est trop méconnu et le Congrès Mondial de la Nature, événement qui se tient à Marseille, nous offre l’opportunité de mettre en avant ce qui est fait en matière de préservation de la biodiversité dans le port de Marseille Fos » se réjouit Hervé Martel, président du directoire du port de Marseille Fos.

Les espaces naturels de la Couronne verte de la Zone industrialo-portuaire (ZIP) de Fos sont très divers et de nombreux habitats naturels y sont recensés tels que les coussouls de Crau, les milieux dunaires, ou encore de nombreuses zones humides : marais à marisque, roselières, prés salés, sansouires ou anciens salins… ainsi que des espèces animales comme le Ganca cata, le Lézard ocellé, ou le Criquet de Crau. Pour l’ensemble des espaces naturels du domaine portuaire, un schéma directeur du patrimoine naturel est mis en place. Il s’agit d’une démarche intégrée conciliant enjeux de développement économique et préservation de la nature à l’échelle globale du territoire de la ZIP. Un lien stratégique entre gestion courante des milieux naturels, actions écologiques exceptionnelles, politiques publiques de préservation de la nature et opérations d’aménagement.

Parmi ces nombreux espaces naturels, 2 500 hectares sont protégés. Pour ceux-ci, le Port a mis en place un Plan de Gestion des Espaces Naturels dont l’objet est la préservation de la biodiversité. Adossé au projet stratégique 2020-2024 du Port, le PGEN prévoit des actions pour la préservation du patrimoine naturel et des espèces qui l’habitent.

A titre d’exemples, le Port a réalisé la pose en 2016 d’un enclos sur la flèche de la Gracieuse pour protéger la nidification des sternes naines. Il mène également le projet « MédiCyn » qui porte sur la restauration des mares temporaires sur les zones de marais et de prés salés. Par ailleurs, le Port s’engage dans la valorisation du patrimoine bâti avec la restauration de la Bergerie de la Favouillane, véritable vitrine du pastoralisme au sein de la couronne verte. Au total, le port de Marseille Fos met en œuvre 57 projets de préservation de son patrimoine naturel dans le cadre de son PGEN.

Source Port de Marseille

Photo d’ouverture : Crédit RAMA

LE FIL INFO DE M&O