Le Trimaran SVR-Lazartigue de François Gabart à Marseille du 18 au 22 mai prochains

Le Trimaran SVR-Lazartigue, skippé par François Gabart, a entamé la semaine dernière sa Tournée de la Méditerranée pour aller à la rencontre des collaborateurs du groupe KRESK et du grand public. L’occasion, à travers ces escales dans 5 pays (Portugal, Espagne, France, Italie, Tunisie), de faire découvrir le « bateau-volant » mais aussi de rappeler l’engagement du groupe en faveur de la protection de l’Océan en mettant en lumière toutes les opérations déjà initiées en termes de développement durable. Le bateau sera à Marseille du 18 au 22 mai. 

Au-delà du plaisir d’aller rencontrer les collaborateurs du groupe KRESK, François Gabart se réjouit des futures journées de navigation dans la Méditerranée. « La tournée est aussi une belle opportunité de faire pas mal de milles, commente le skipper. La Méditerranée est un très beau terrain de jeu mais loin d’être simple. C’est une zone de navigation très sympa où j’ai eu la chance d’aller plus jeune. J’ai par exemple le souvenir d’avoir couru une étape d’une course en Figaro entre Hyères et Istanbul. J’y suis aussi allé en Imoca. J’aime l’idée d’emmener le bateau découvrir la Méditerranée. » 

L’étape française de la tournée à Marseille ravivera également quelques bons souvenirs au navigateur. « C’est une ville où j’ai passé une partie de ma vie étudiante, précise-t-il. J’étais à l’école à Lyon (INSA, Institut National des Sciences Appliquées) mais pour faire de la voile, Marseille était évidemment le plus pratique. J’y ai donc beaucoup pratiqué la voile olympique. J’ai passé beaucoup de bons moments et j’ai beaucoup d’amis là-bas. J’ai une grande affection pour Marseille. Je suis plus campagnard que citadin, mais cette ville a une atmosphère très particulière. »

KRESK4OCEANS

Créé pendant l’été 2021, le fonds de dotation KRESK4OCEANS a pour vocation d’accélérer les actions du groupe français KRESK en faveur de l’environnement et plus particulièrement autour de la protection de l’Océan. KRESK4OCEANS souhaite ainsi contribuer à la Décennie des sciences océaniques, programme énoncé par l’UNESCO pour la période 2021-2030, en ciblant le défi n°1 : « Pour un Océan propre : comprendre et cartographier les sources terrestres et maritimes de polluants et de contaminants et leurs impacts (…) sur les écosystèmes marins.» KRESK4OCEANS entreprend cette démarche à travers trois enjeux et trois missions :

• À terre, Reduce 4 Oceans : agir pour que le plastique n’atteigne jamais l’océan
• En Mer, Sail 4 Oceans : contribuer à une meilleure connaissance en mer des polluants et des contaminants
• Pour les Hommes, Educate 4 Oceans : sensibiliser et éduquer les générations futures et le grand public à la préservation de notre bien commun`
 
Cette troisième étape du trimaran à Marseille du 19 au 22 mai, sera l’occasion pour le groupe KRESK de présenter l’ensemble de ses projets, notamment un projet d’ upcycling aux côtés de la Fondation de la Mer. 

La visibilité KRESK4OCEANS sur le Trimaran SVR-LAZARTIGUE permet de valoriser l’ensemble des actions menées et des projets soutenus. Ce soutien est décuplé par son ambassadeur François Gabart. « L’Océan occupe une place toute particulière dans mon cœur, témoigne le marin. Je crois à la part de responsabilité de chacun, pour essayer de faire quelque chose de grand au niveau mondial. Nous devons imaginer les solutions de demain pour que nos enfants puissent regarder l’avenir avec confiance et envie. Le fonds de dotation KRESK4OCEANS est un des axes forts du projet construit autour du bateau. Cette tournée en Méditerranée est aussi un symbole. C’est une mer fermée qui subit de nombreuses attaques. On se rend déjà compte des conséquences de ces attaques sur l’écosystème. La Méditerranée montre une grande force pour se régénérer mais il faut l’aider. C’est donc important d’être présent dans cet espace. »