L’ENSM annonce une nouvelle formation et s’ouvre à l’international

Implantée au Havre, à Saint-Malo, Nantes et Marseille, l’Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM) forme les officiers de la marine marchande et des ingénieurs maritimes, soit environ 1200 élèves et 3000 stagiaires par an.  

Elle ouvrira à la rentrée 2021 une nouvelle formation d’officier électrotechnicien (ETO) pour répondre aux besoins des armateurs en officiers chargés de la maintenance des systèmes électriques et électroniques des navires. Les « ETO » interviennent dans tous les domaines techniques de production et de distribution d’électricité, dans la maintenance et le réglage des automatismes et de tous les systèmes électroniques du bord.  

Cette nouvelle formation est accessible aux titulaires d’un diplôme de niveau égal ou supérieur à bac+2 (BTS, DUT, DEUST…) en automatisme, électrotechnique, électronique, informatique et réseaux. Elle est dispensée sur le site ENSM de Nantes. Les inscriptions se font en ligne sur www.supmaritime.fr jusqu’au 11 juin 2021.  

ERASMUS+ 

Depuis décembre 2020, l’ENSM est également chartée ERASMUS+, une labellisation qui va lui permettre de bénéficier du réseau international des établissements d’enseignement supérieur. Des échanges d’enseignants et de personnels administratifs sont dès lors envisagés à court terme pour faciliter le partage de bonnes pratiques. Suivront également, dans un second temps, l’accueil d’étudiants étrangers et le départs d’élèves de l’ENSM à l’étranger. Cette labellisation ERASMUS+ constitue un levier essentiel de l’ouverture de l’ENSM à l’international.  

Pour s’en donner les moyens, l’ENSM s’est dotée d’une nouvelle directrice des relations internationales en la personne de Gersende Le Dimna, enseignante en droit sur le site ENSM du Havre. Après un DEA en droit comparé à La Sorbonne et un MBA en droit maritime à l’université du Havre, Gersende Le Dimna a enseigné à l’ENSM tout en occupant le poste de chef de département en sciences humaines, puis de responsable des mémoires des DESMM. Elle a piloté les projets ERASMUS Skillsea pour améliorer l’employabilité des marins. Elle a également contribué aux projets de recherche et développement SEAWING (développement d’une voile de kyte pour tracter un navire de commerce), Passion et Autoprotection (Blue Dome). Gersende Le Dimna va développer les partenariats avec des acteurs académiques nationaux et internationaux qui permettront des échanges d’enseignants et d’étudiants mais aussi des collaborations et des passerelles comme la « double diplomation ». 

Gersende Le Dimna, Directrice des relations internationales de l’ENSM

Crédit photo d’ouverture :  Eric Houri

En savoir + : www.supmaritime.fr