Mise en service opérationnel de la frégate La Fayette rénovée

Crédit : Marine nationale

Le 24 novembre, la Marine nationale a prononcé la remise en service opérationnel de la frégate La Fayette rénovée.

Il s’agit de la deuxième Frégate de type La Fayette (FLF) qui profite du programme de Rénovation-mise à niveau (RMV) prévu par la Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 pour trois des cinq FLF, La première frégate à avoir bénéficié de ce programme était la frégate Courbet, réceptionnée par la Direction générale de l’armement (DGA) le 13 septembre 2021 et mise en service opérationnel par la Marine nationale le 13 janvier 2022.

La frégate Aconit sera la prochaine à profiter de ce programme de rénovation en 2023.

Le bâtiment La Fayette est entré au bassin dans la base navale de Toulon en septembre 2021.Le service de soutien de la flotte, les industriels et l’équipage se sont engagés dans des travaux d’une rare intensité : près de 450 bons de travaux étudiés quotidiennement et des horaires adaptés permettant d’assurer la continuité des travaux jour et nuit, du lundi matin au samedi après-midi.

La maîtrise d’ouvrage du chantier de rénovation des trois bâtiments est assurée par la Direction générale de l’armement (DGA) et la maîtrise d’œuvre industrielle par Naval Group.

Des travaux de Maintien en condition opérationnelle (MCO) sont réalisés par Chantiers de l’Atlantique sous la maîtrise d’ouvrage du Service de soutien de la flotte (SSF). 

La frégate a réalisé une série d’essais à la mer et d’entraînements qui ont permis d’abord à la DGA de prononcer le 15 septembre 2022 la réception des installations modifiées, puis à l’équipage de se les approprier et de confirmer la pleine disponibilité du bâtiment.

Cette remontée en puissance s’est achevée par un stage de Mise en condition opérationnelle (MECO) d’une quinzaine de jours, réalisé sous la direction de la division “entraînement” de la Force d’action navale (FAN). Ce stage a permis de qualifier l’équipage en vue des futures missions qui lui seront confiées.

Les travaux effectués ont permis de moderniser la frégate et de la doter de nouvelles capacités tout en prolongeant sa durée de service au-delà de 2030. Cela contribue à maintenir le format à 15 frégates de combat en attendant l’arrivée de l’ensemble des Frégates de défense et d’intervention (FDI).

La remise à niveau concerne notamment l’ajout d’un sonar de coque pour doter les trois FLF concernées de capacités de détection sous-marine. Elle permet aussi la modernisation de leur système de combat, de leurs capacités de veille optronique, l’amélioration de leur résistance structurelle et de leur stabilité. Leur système de défense anti-aérienne CROTALE est remplacé par deux systèmes SADRAL armés de missiles sol-air MISTRAL de dernière génération.

Les FLF sont des bâtiments de combat polyvalents, conçues pour préserver et faire respecter les intérêts nationaux sur les espaces maritimes outre-mer et pour participer au règlement des crises hors d’Europe. Elles peuvent ainsi être amenées à assurer dans ce cadre le soutien d’une force d’intervention, la protection du trafic commercial, des opérations spéciales ou des missions humanitaires. Ces navires sont conçus pour accueillir à leur bord un hélicoptère de lutte antinavire Panther et son détachement. Cinq frégates de type La Fayette (FLF) sont en service dans la Marine nationale, toutes stationnées à Toulon : La Fayette, Surcouf, Courbet, Aconit et Guépratte.

Admise au service actif en 1996, la FLF La Fayette est armée par un équipage de 150 marins, sa ville marraine est Saint-Dié-des-Vosges (88).

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE