Quand la puissance navale s’exprime sur les océans

Photo ci-dessus : SNA Suffren. Crédit : Marine nationale.

De plus en plus d’États renforcent leur marine pour préserver leur souveraineté, leur influence et leurs intérêts économiques dans un monde instable et imprévisible. 

Le monde est en effet entré dans un nouveau cycle géopolitique qui fait de la mer un espace de frictions, de démonstration de puissance et possiblement demain, d’affrontement.

À l’horizon 2040, dans un contexte de surveillance permanente des océans, les marines devront naviguer dans un environnement très complexe. Les militaires devront également faire face à des provocations de plus en plus nombreuses. 

Nombre d’États renforcent ainsi chaque année leur budget pour se doter de nouveaux bâtiments de surface et — c’est une vraie tendance —, de sous-marins.

En France, un nouveau porte-avions à propulsion nucléaire est prévu pour succéder au Charles de Gaulle en 2038. La Loi de programmation militaire 2019-2025 consacre 295 milliards d’euros au renouvellement et à la modernisation des matériels, équipements et infrastructures des armées.

Dans ce nouvel épisode de “La Voix des Océans” :

  1. Nous vous présentons les différentes stratégies des grandes puissances maritimes. 
  2. Quels sont les nouveaux théâtres ? 
  3. Quelles sont les zones de tensions ? 
  4. Comment les marines anticipent-elles les menaces à venir ? 

Notre invité : l’amiral Nicolas Vaujour. Il coordonne les relations internationales à l’état-major de la Marine. Il nous explique pourquoi nous sommes aujourd’hui entrés “dans l’ère des souverainetés conquérantes”

Quelques documents à découvrir :


La Voix des Océans— le podcast de M&O

  • Réalisation : Yanis Psarianos
  • Habillage sonore : Quincas Moreira – Blue Macaw

LE FIL INFO DE M&O