marine ocean logo

Technologie

En faisant appel aux grands navires qui parcourent les océans, le projet OceanoScientific® System entend répondre aux besoins de la communauté scientifique internationale dans le domaine du changement climatique, en lui fournissant, à titre gratuit, des données de qualité pour étudier les propriétés physiques et biogéochimiques de l'interface océan-atmosphère, dans les zones maritimes peu ou pas explorées scientifiquement. L'idée est d'augmenter significativement le nombre de plates-formes océaniques à vocation scientifique, selon les besoins et prescriptions de la communauté scientifique internationale.

Le réalisateur canadien de "Titanic", "Avatar" et "Abyss", James Cameron, va tenter l'exploit d'atteindre le site le plus profond connu de la croûte terrestre dans la fosse des Mariannes dans l'océan Pacifique, à 11,2 km de fond, pour en rapporter images et spécimens. Le National Geographic qui pilote l'expédition Deepsea Challenge, a annoncé que le réalisateur, explorateur en résidence pour le groupe, allait "dans les semaines à venir" tenter de devenir le premier homme depuis 50 ans à atteindre ces profondeurs "pour mieux connaître et comprendre cette partie largement inconnue de la planète".

Le nouveau France (IMAGE : NOUVEAU FRANCE)

Depuis trois ans, une équipe de passionnés développe le projet de construction d’un nouveau paquebot France dont le design sera en rupture totale avec les navires de croisière actuels. Le futur navire est annoncé comme le nouvel ambassadeur de l’exception française, comme le messager de ce que les anglo-saxons appellent la french touch. La pose de la première tôle est prévue en 2013, la mise à l’eau en 2015. Point de situation.

Beyond the Sea - Yves Parlier

Les premiers projets retenus au titre de l’AMI (Appel à Manifestation d'Intérêt) "Navire du Futur" lancé par l'Ademe dans le cadre des Investissements d'Avenir, pourraient être connus avant l’été prochain. Le Pôle Mer Bretagne - qui a participé à la feuille de route initiale permettant d’élaborer le cahier des charges de cet AMI clos le 11 janvier 2012 - a accompagné ses adhérents tout au long de l'élaboration de leurs dossiers.

Les pôles Mer Bretagne et Paca  à Oceanology International

Du 13 au 15 mars 2012, 17 adhérents des Pôles Mer Bretagne et Mer Paca présenteront leur savoir-faire, à Londres, sur le pavillon français, au salon Oceanology International, le plus grand évènement des sciences marines et des technologies des océans. Côté Bretagne, trois entreprises ont déjà manifesté leur intérêt : Quiet Oceans, RTSYS, et Pro Large. Cette présence collective, aux couleurs des Pôles Mer, permet aux adhérents des Pôles de renforcer leur visibilité, de bénéficier de services partagés et de la dynamique globale d’échanges et d’animations. Oceanology International réunit à Londres tous les deux ans plus de 7 000 visiteurs provenant de 73 pays, concernés par les domaines de l’instrumentation, de l’océanographie, des équipements et services offshore etc.

Le Tour du Monde en moins 50 Jours !  (PHOTOS : Stéphane Dugast)

Sprint final vers Ouessant et record en vue pour les 14 marins du maxi trimaran Banque Populaire V qui vont être accueillis en héros à Brest.

Sauf imprévu, cap’tain Peyron et ses treize hommes d’équipage vont devenir les nouveaux détenteurs du Trophée Jules Verne, et ainsi détrôner Groupama 3 de Franck Cammas qui avait établi en mars 2010 un record que l’on jugeait difficilement battable.

Fidèle à la volonté de développer l'économie maritime et l'emploi par l'innovation, le Pôle Mer Bretagne a présenté, dans le cadre du Salon Nautique de Paris, quatre projets innovants proposant de nouvelles alternatives écologiques et inscrivant la Bretagne parmi les régions leaders en termes d'innovation : Navecomat, Paintclean, Voilier du Futur et beyond the sea®, ces deux derniers étant respectivement développés par les navigateurs Catherine Chabaud et Yves Parlier.

Dans le domaine du nautisme, le Pôle Mer Bretagne favorise l'émergence de projets collaboratifs innovants pour développer l'éco-conception de navires et d'équipements. Le Pôle a récemment animé de nombreuses rencontres et groupes de travail pour aider à l'émergence des projets, notamment en préparation de l'Appel à Manifestation d'Intérêt « Navire du Futur » proposé par l'ADEME : animations de groupes de travail sur les ailes de traction, sur les détections d'OFNI ou les navires à propulsion électrique. Présent au Salon Nautique de Paris, il en a profité pour présenter, dans le cadre d'un point presse, quatre projets proposant une manière citoyenne et responsable de voir le nautisme : Navecomat et Paintclean, tout deux labellisés par le Pôle Mer et finançés, et Voilier du Futur et beyond the sea®, proposés l'un comme l'autre à l'Appel à Manifestation d'Intérêt.

Un sous-marin à pédales de conception entièrement française a été primé au début du mois de juillet 2011 lors d'un concours aux Etats-Unis, a annoncé mercredi à l'AFP son inventeur.

Stéphane Rousson a précisé que ce sous-marin à pédales, baptisé Scubster, a obtenu le prix de l'Innovation, l'un des quatre prix les plus importants décernés lors de cette compétition.

Celle-ci rassemble tous les deux ans les plus grandes universités de technologie du monde autour d'un événement unique en son genre, une course de sous-marin à propulsion musculaire.

La compétition s'est déroulée au Centre de recherche de Carderock Naval Warefare Surface Center, le plus gros centre de recherches de la Navy, près de Washington. 24 équipes et 30 sous-marins, venus notamment des Etats-Unis, du Canada, du Mexique, du Venezuela, d'Oman, du Royaume Uni ou de France ont participé à cette compétition.

Pierre Kermen, initiateur et skipper de Zéro CO2

Le projet Zero CO2 a pour objectif principal de faire naviguer un voilier sans recourir à l’énergie fossile. La principale caractéristique du voilier utilisé (le RM 1200 construit par le chantier naval RM de la Rochelle) est donc d’être équipé, notamment pour ses manoeuvres de port, d’un moteur électrique alimenté par une pile à hydrogène. Initié par Pierre Kermen, skipper de Zéro CO2, le projet a franchi fin 2010 une étape cruciale avec l’installation à bord du voilier d’une pile parfaitement opérationnelle et ne rejetant que de l’eau… pure.

«L’énergie solaire offre beaucoup de perspectives dans le nautisme»

PlanetSolar a appareillé de Monaco en septembre 2010 pour effectuer un tour du monde exclusivement propulsé par l’énergie solaire. À l’heure ou nous bouclons ces lignes (mi-janvier 2011), le bateau emmené par le suisse Raphaël Domjan, 37 ans, initiateur du projet, et le français Patrick Marchesseau, 43 ans, par ailleurs commandant du Ponant, franchissait le canal de Panama avant d’attaquer la traversée du Pacifique. Patrick Marchesseau répond à nos questions.