La Banque Européenne d’Investissement (BEI), avec le soutien de la Commission européenne, accorde un prêt de 30 millions d’euros à la société Carbios qui développe des procédés biologiques innovants permettant de valoriser le déchet plastique.

Carbios, pionnier dans le développement de solutions enzymatiques dédiées à la fin de vie des polymères plastiques et textiles et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont annoncé la signature d’un contrat de prêt de 30 millions d’euros soutenu par le programme de démonstration énergétique InnovFin de la Commission européenne.

L’objectif de ce type de financement est de soutenir des projets innovants à fort potentiel, développés par des entreprises visant à réaliser des changements majeurs en accord avec les objectifs climatiques de l’UE et contribuant au leadership de l’industrie européenne dans le développement de technologies durables. Carbios répond pleinement à ces critères avec ses procédés enzymatiques uniques au monde, qui ont le potentiel de contribuer à la durabilité de l’industrie du plastique.

Dans ce contexte, et à l’issue d’une analyse approfondie du modèle d’affaires de Carbios et des vérifications préalables menées par la BEI au cours de l’année écoulée, le présent prêt a été accordé pour soutenir le développement stratégique industriel et commercial de la technologie de recyclage enzymatique de Carbios. Cette dernière vise à transformer tous types de déchets PET et de fibres polyester en ses constituants de base au moyen d’un procédé biologique de dépolymérisation enzymatique et de les réutiliser ensuite pour produire des nouveaux produits en PET de qualité équivalente au vierge.

Le contrat annoncé le 21 décembre 2021 reflète la capacité de Carbios à répondre au problème croissant de la pollution par les matières plastiques grâce à la mise au point de son procédé, une technologie de rupture qui pourrait accélérer la transition vers une économie circulaire des matières plastiques. Contrairement aux procédés de recyclage conventionnels, la technologie de Carbios convertit le plastique PET (le polymère dominant dans les bouteilles, les barquettes et les textiles en polyester) en ses monomères de base, qui peuvent ensuite être utilisés comme matière première en tant que nouveau PET 100 % recyclé convenant à toutes les applications d’origine. À l’échelle industrielle, la technologie propriétaire de Carbios permettra aux producteurs de plastique PET[1] de remplacer les produits pétrochimiques par des monomères issus de déchets de plastique PET, ce qui se traduirait par un contenu en PET 100 % recyclé dans les nouveaux produits.

Ce prêt de 30 millions d’euros, déboursé en une seule tranche par la BEI, est assorti d’un intérêt semestriel fixe de 5 %, avec une échéance de 8 ans. Cet accord est complété par un contrat d’émission de bons de souscriptions d’actions aux termes duquel Carbios émettra 2,5 % du capital social entièrement dilué sous forme de bons de souscriptions d’actions au profit de la BEI, dont 1,25 % avec un prix d’exercice de 40 euros par action, et 1,25 % avec un prix d’exercice de 38,8861 euros par action, correspondant à la moyenne pondérée par les volumes du cours de l’action ordinaire de la société au cours des trois (3) derniers jours de bourse précédant le cinquième jour précédant la date de signature. La création et l’émission de ces bons de souscription d’actions BEI, et donc le décaissement du prêt de 30 millions d’euros, sont conditionnés au vote par une assemblée générale extraordinaire des actionnaires de Carbios qui se tiendra au premier trimestre 2022, d’une délégation de compétence au conseil d’administration, et à une décision du conseil d’administration de la Société utilisant cette délégation de compétence.

« Nous sommes très heureux de cet accord signé avec la Banque européenne d’investissement et je tiens à remercier toutes les parties prenantes qui ont contribué à sa réalisation, a déclaré Emmanuel Ladent, Directeur Général de Carbios. Ce financement de la BEI est capital au moment où s’accélère l’industrialisation et la commercialisation sous licence de notre technologie de recyclage C-ZYME™. Après le lancement opérationnel de notre démonstrateur industriel en septembre 2021, ce financement va permettre à Carbios de changer d’échelle et de s’imposer comme un acteur industriel et commercial de premier plan aidant les marques et producteurs de plastique à passer d’une gestion problématique des déchets plastiques à une solution permettant de réduire leur empreinte carbone ».

Environ 26 millions de tonnes de déchets plastiques sont produites en Europe chaque année, dont seulement une petite partie est actuellement recyclée, explique Mariya Gabriel, commissaire européenne chargée de l’innovation, de la recherche, de la culture, de l’éducation et de la jeunesse. En soutenant ce projet, nous entendons contribuer à la circularité de l’industrie plastique ainsi qu’à sa durabilité. Une fois encore, la recherche et l’innovation s’avèrent essentielles pour avancer dans notre quête d’une économie respectueuse de la planète.”

« Avec une vision commune, la BEI et Carbios unissent aujourd’hui leurs forces en combinant efficacité économique et performance environnementale pour apporter des changements transformateurs dans l’économie circulaire des plastiques, a ajouté Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI. Nous avons le devoir de promouvoir de nouvelles solutions durables et de prendre des mesures ambitieuses pour préserver nos écosystèmes et lutter contre le changement climatique. Nous sommes convaincus que le projet de Carbios est le mieux placé pour faire évoluer l’ensemble de la chaîne de valeur du plastique dans la bonne direction et permettre matériellement un recyclage accru et plus efficace du plastique. »

 

A propos de la Banque européenne d’investissement (BEI)

La Banque européenne d’investissement (BEI) est l’institution de financement à long terme de l’Union européenne (UE) et ses actionnaires sont les 27 États membres de l’UE. La BEI a pour mission de contribuer à l’intégration, au développement équilibré et à la cohésion économique et sociale des États membres de l’UE. Elle emprunte d’importants volumes de fonds sur les marchés des capitaux et les prête à des conditions très favorables pour soutenir des projets qui contribuent à la réalisation des objectifs de l’Union européenne.

La BEI s’efforce de faire en sorte que l’UE soit à la pointe de la prochaine vague d’innovation. En tant que banque européenne du climat, elle vise à encourager l’émergence et le déploiement de nouvelles technologies pour relever les défis actuels, tels que la transition énergétique vers un nouveau modèle de croissance verte, et à aider les innovateurs européens à devenir des leaders mondiaux dans leurs domaines d’activité.

La BEI est l’un des principaux bailleurs de fonds de l’action climatique dans le monde. Sur les plus de 10 milliards d’euros investis par la BEI en France en 2020 (la France a été le deuxième bénéficiaire des financements après l’Italie), 48 % sont allés à des projets de lutte ou d’atténuation du changement climatique.

A propos du Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI)

Le Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI) est le pilier central du plan d’investissement pour l’Europe. Il fournit des garanties de première perte, permettant à la BEI d’investir dans des projets plus nombreux et souvent plus risqués. Les projets et accords approuvés à ce jour pour un financement au titre de l’EFSI devraient mobiliser 546,5 milliards d’euros d’investissements, dont un quart à l’appui de projets de recherche, de développement et d’innovation.

A propos de Carbios

Carbios, société de chimie verte, développe, en vue de leur industrialisation, des procédés biologiques innovants et compétitifs constituant une innovation majeure dans le cycle de vie des plastiques et textiles. Carbios est la seule entreprise au monde à avoir marié avec une telle efficience les deux sciences de l’enzymologie et de la plasturgie, pour trouver une solution durable à la fin de vie des plastiques et textiles.

La Société, fondée en 2011 par Truffle Capital, s’est notamment donnée pour mission d’apporter une réponse industrielle au recyclage des plastiques et des textiles à base de PET (principal polymère des bouteilles, barquettes et textiles en polyesters). La technologie de recyclage enzymatique développée par Carbios déconstruit tout type de déchet PET en ses constituants de base qui peuvent ensuite être réutilisés pour produire des nouveaux produits en PET de qualité équivalente au vierge. Cette première mondiale a été saluée en avril 2020 par la communauté scientifique internationale à travers une publication en Une de la prestigieuse revue Nature. Pour soutenir l’accélération de ce projet, Carbios s’appuie également sur un Consortium réunissant L’Oréal, Nestlé Waters, PepsiCo et Suntory Beverage & Food Europe.

La Société a également développé une technologie de biodégradation enzymatique des plastiques à usages uniques en PLA (polymère biosourcé). Cette technologie permet de créer une nouvelle génération de plastiques 100 % compostables en conditions domestiques en intégrant les enzymes au cœur même de ces plastiques. Cette innovation de rupture a été concédée en licence à Carbiolice, co-entreprise créée en 2016, désormais filiale de Carbios.

Pour en savoir plus : www.carbios.com / Twitter : Carbios  Linkedin : Carbios  Instagram : carbioshq

Source Carbios