La Voix des océans

SÉLECTION DU NUMÉRO EN COURS

Face à l'île de Porquerolles depuis la presqu'île de Giens. Marine & Océans soutient la préservation de la Méditerranée. Photo Bertrand de Lesquen.

« Nous pouvons envoyer un bâtiment de combat ou un aéronef, en moins de 24h, vers n’importe quelle zone de l’océan Indien. » – Amiral Pierre Vandier

Entretien avec l’amiral Pierre Vandier, Chef d’état-major de la Marine nationale française Propos recueillis par Bertrand de Lesquen * * * La France prend cette année la présidence du Symposium Naval de l’Océan Indien, couramment identifié sous son acronyme anglais IONS. Que cela signifie-t-il et que cela représente-t-il ?  L’IONS est une initiative multinationale, lancée par la Marine indienne en février 2008, qui cherche à développer la coopération maritime en océan Indien. Les rapports entre États y sont fondés sur l’égalité de traitement et la recherche de consensus. Ainsi, le président anime les travaux, mais n’a pas de fonction décisionnelle. Les présidences sont attribuées, de façon successive, sur la base d’une répartition géographique équitable. La France souhaite que le symposium revête une dimension plus opérationnelle, par la conduite d’actions navales plus concrètes. Dans cet esprit, la Marine nationale a inscrit à l’ordre du jour le thème de la sécurité environnementale, une problématique partagée par tous les Etats riverains de l’océan Indien qui sera prise en compte dans les échanges...

« L’océan Indien est une région indispensable pour répondre à la croissance forte de la consommation de GNL en Asie » – Philippe Berterottière

Entretien avec Philippe Berterottière, PDG de Gaztransport et Technigaz Propos recueillis par Bertrand de Lesquen  * * * L'océan Indien est-il, d'une manière générale, un espace stratégique pour le GNL ? L’océan Indien représente actuellement entre 25 et 30% du flux mondial de GNL, principalement porté par les exportations du Moyen Orient (notamment du Qatar) vers l’Asie, région du monde qui concentre 70% de la consommation mondiale de GNL. En cas de congestion du canal de Panama, comme on a pu l’observer en 2020, l’océan Indien représente également la voie d’accès privilégiée du GNL américain vers l’Asie, via le Cap de Bonne-Espérance. L’océan Indien est donc une région indispensable pour répondre à la croissance forte de la consommation de GNL en Asie, et notamment en Chine. La découverte d'un gisement de gaz très important dans le canal du Mozambique est en passe de faire de ce pays un géant gazier. Quel impact cela peut-il avoir d'une part sur le marché du GNL et d'autre part sur cette région de l'océan...

« Il est grand temps de protéger l’océan Indien par un nouveau traité des Nations unies sur la haute mer » – Geneviève Pons et Peggy Kalas

Par Geneviève Pons, Directrice générale et vice-présidente du Think tank Europe Jacques Delors et Peggy Kalas,  Directrice de l’Alliance pour la haute mer * * * L'océan assure les ressources vitales qui rendent notre vie possible sur cette planète. Régulateur du climat, l'océan fournit l'oxygène nécessaire à une de nos respirations sur deux, que nous vivions dans un pays enclavé, loin de la mer, ou dans une ville côtière. Selon un rapport de 2020 des Nations unies sur l'alimentation et l'agriculture, il pourrait à l’avenir fournir plus des deux tiers des protéines nécessaires pour nourrir le monde. Mais malgré ces services indispensables à l’habitabilité de la Terre, notre relation avec l'océan est loin d’être symbiotique. Les effets cumulatifs des activités humaines, notamment les pratiques de pêche destructrices, les pollutions plastique et sonore et le réchauffement des océans induit par le changement climatique, se font sentir dans tous les coins et toutes les profondeurs de l'océan. La haute mer — c’est-à-dire les eaux internationales situées au-delà des juridictions nationales —...

LA VOIX DES OCÉANS

Partenaire M&O : Gaztransport & Technigaz (GTT)