La Voix des océans

HISTOIRE & PATRIMOINE

Chronique navale du 23 novembre

23 novembre 1939 : le croiseur auxiliaire britannique HMS Rawalpindi est coulé par les cuirassés allemands Scharnhorst et le Gneisenau. https://youtu.be/4KBSbwl-mkQ

Chronique navale du 22 novembre

22 novembre 1961 : admission au service actif du Clemenceau (Toulon). Premier « vrai » porte-avion construit en France (Brest), le Clemenceau est resté en activité jusqu’en 1997, soit 36 ans. 24 000 tonnes. 36 avions embarqués. 1 920 hommes à bord. Le Clemenceau (indicatif visuel R98 puis, après 2002, coque Q-790), navire de tête de sa classe, souvent surnommé familièrement « Clem » dans la marine, fut le sixième porte-avions entré en service dans la Marine française mais seulement le deuxième construit en France (après le Béarn) et le premier conçu dès l'origine comme tel. Resté en service du 22 novembre 1961 au 1er octobre 1997 il constitua, en même temps que le Foch, son jumeau mis en service un an après lui, la pièce maîtresse de la marine nationale. Durant sa (longue) carrière, le Clemenceau a parcouru plus d'un million de nautiques sur tous les océans et mers du globe. Bien qu'étant le premier bâtiment opérationnel à porter le nom de Clemenceau (en l'honneur de Georges Clemenceau), ce patronyme avait déjà été attribué à un cuirassé, dérivé du cuirassé Richelieu, mis sur cale en 1939 et jamais achevé, puis à un projet de porte-avions léger PA 28, budgété en 1947 et abandonné en 1949. Longueur 265...

Chronique navale du 19 novembre

19 novembre 1941 : bataille entre le Sydney et le Kormoran, pendant la Seconde Guerre mondiale. Le croiseur léger australien Sydney et le croiseur auxiliaire allemand Kormoran se sont affrontés dans l'océan Indien, au large de l'Australie-Occidentale le 19 novembre 1941. Les deux navires se sont gravement endommagés l'un l'autre et le Sydney a disparu avec l'ensemble de ses 645 membres d'équipage. Cela en fait le plus grand navire de l'ensemble des pays alliés perdu avec tout son équipage pendant la Seconde Guerre mondiale. Le Kormoran a été sabordé par son équipage, dont la plupart des membres ont été sauvés et ont été faits prisonniers de guerre. Les causes de la bataille et du naufrage du Sydney restent controversées. La perte du Sydney a causé un choc et beaucoup d'incrédulité en Australie car c'était l'un des plus célèbres navires de la Royal Australian Navy (RAN) et il a été coulé par un cargo converti en croiseur. Les seuls témoins oculaires de la bataille ont été les membres de l'équipage du Kormoran mais comme les deux navires se sont écartés après la bataille, les raisons exactes du naufrage du Sydney restent inconnues. En mars 2008,...

Chronique navale du 18 novembre

18 novembre 1929 : lancement du sous-marin Surcouf (Cherbourg). Sous-marin de grande croisière de 3 300 tonnes, le plus gros jamais construit à son époque, armé de 2 canons de 203 mm (identiques à ceux des croiseurs de 10 000 tonnes), emportant 126 membres d’équipage et même un hydravion biplaces, il possède, alors, la plus grande autonomie et le plus grand rayon d’action. Il est armé définitivement le 31 décembre 1931. En réparation à l’arsenal de Brest lorsque les Allemands envahissent la ville le 18 juin 1940, le Surcouf s’échappe in extremis et gagne Plymouth sous les ordres du commandant Martin. Quelques jours plus tard, le 3 juillet 1940, lors de l’opération Catapult (Mers el Kébir), les Britanniques le saisissent par surprise provoquant une fusillade à bord qui coûte la vie à 1 officier français et 3 britanniques. Il est ensuite intégré aux Forces navales françaises libres. Il disparaît corps et biens dans la nuit du 18 au 19 février 1942.  Une thèse fortement étayée attribue le naufrage à l’aviation américaine...

Chronique navale du 17 novembre

17 novembre 1869 : inauguration du canal de Suez, en Égypte Long de 193,3 km, large de 280 à 345 m et profond de 22,5 m, il relie, via trois lacs naturels, la ville portuaire de Port-Saïd en mer Méditerranée à la ville de Suez dans le golfe de Suez (partie septentrionale de la mer Rouge). Percé entre 1859 et 1869, grâce à une levée de fonds géante à la Bourse de Paris, sous la direction du diplomate retraité français Ferdinand de Lesseps, il permet aux navires d'aller d'Europe en Asie sans devoir contourner l'Afrique par le cap de Bonne-Espérance et sans rupture de charge par voie terrestre entre la Méditerranée et la mer Rouge. Le canal de Suez ainsi établi reprend la vieille idée de relation par voie d'eau entre les deux mers, déjà mise en œuvre dans l'Antiquité par les pharaons égyptiens. Le canal antique relie le Nil à la mer Rouge. Pendant la Renaissance, la république de Venise avait sans succès cherché à rétablir cette liaison. À la suite de la Première Guerre mondiale, le canal est placé sous la protection militaire de la Grande-Bretagne. En 1956, Nasser, le président égyptien, met un terme à cette situation en nationalisant le...

Chronique navale du 15 novembre

15 novembre 1594 : Mort du navigateur anglais Martin Frobisher. Il fit plusieurs voyages vers le Nouveau Monde pour y rechercher le passage du Nord-Ouest. Il explora à cette occasion une grande partie du Canada et revendiqua ce pays pour la couronne d'Angleterre. Frobisher fit plusieurs voyages vers la baie de Frobisher et croyait que cette région recélait des richesses minières. Il fut anobli pour service rendu à la nation en repoussant l'Invincible Armada en 1588. En 1580, Frobisher fut employé en tant que capitaine d'un navire de la reine pour entraver la politique espagnole d'appui à la résistance irlandaise contre les Anglais. En 1585, il commandait le Primrose, en tant que vice-admiral de Sir Francis Drake dans son expédition vers les Indes occidentales, et quand peu après le pays fut menacé par l'invasion de l'Invincible Armada, le nom de Frobisher fut l'un des quatre mentionnés par le Grand Amiral dans une lettre à la Reine comme étant des "hommes de la plus grande expérience que ce royaume comptait" (avec Francis Drake, John Hawkins et Walter Raleigh). Et pour les services rendus dans le "Triomphe" de la dispersion de...

Chronique navale du 10 novembre

10 novembre 1991 : Mort à 88 ans du peintre de la Marine Étienne Blandin https://youtu.be/A-klw7xluOk

LA VOIX DES OCÉANS

Partenaire M&O : Gaztransport & Technigaz (GTT)