La Voix des océans

Chroniques navales

Chronique navale du 21 septembre

21 septembre 1711 : Duguay Trouin prend Rio de Janeiro (Brésil). A la tête d’une escadre sept vaisseaux (financée par un groupe d’armateurs malouins et par le comte de Toulouse), le corsaire Duguay-Trouin force la rade de Rio de Janeiro, fermée par un goulet plus étroit que celui de Brest et protégée par sept vaisseaux portugais. A l’issue d’un débarquement appuyé par ses navires, ses 3 200 hommes de troupe s’emparent des sept forts défendant la rade, pourtant tenus par 12 000 soldats. La ville de Rio est prise le 21 septembre puis rançonnée ; 5 navires de guerre et 60 marchands sont pris ou détruits. Cet exploit parmi les plus extraordinaires de la marine à voiles marque la fin de la vie embarquée d’un des plus incroyables marins français. Il servira encore la marine avec le grade de Lieutenant général de la Marine, commandant successivement la Marine à Saint-Malo, la Marine à Brest, puis l’escadre pour le Levant et enfin le port de Toulon.   21 septembre 1843 :...

Chronique navale du 15 septembre

15 septembre 1635 : le flibustier Pierre Belain d'Esnambuc débarque dans la rade de Saint-Pierre, et prend possession de la Martinique au nom du roi de France Louis XIII. Après l'échec de la Compagnie de Saint-Christophe Pierre d'Esnambuc obtient la création de la Compagnie des îles d'Amérique le 12 février 1635 de Richelieu. La compagnie charge Jean du Plessis et Charles Lénard de l'Olive, de coloniser la Guadeloupe. Tandis que d'Esnambuc débarque en Martinique avec 150 colons français venant de l'île Saint-Christophe, puis fonde le fort Saint-Pierre pour le compte de la Couronne de France et de la Compagnie des îles d'Amérique. Il donne le commandement du fort à Jacques Dupont (ou Du Pont), et regagne l'île Saint-Christophe. Il prend possession de l'île de la Dominique en novembre 1635 conduit un capitaine de Dieppe, Pierre Baillardel. Jacques Dupont - après avoir résisté à une attaque des indiens Caraïbes - est fait prisonnier par les Espagnols au cours d'un voyage qu'il effectuait vers Saint-Christophe pour rendre compte de sa gestion. Pierre d'Esnambuc fait alors nommer son neveu, Jacques Dyel du Parquet, comme gouverneur de la Martinique, en septembre 1636. Esnambuc finit par mourir de maladie sur...

Chronique navale du 9 septembre

9 septembre 999 ou 1000 : Bataille navale de Svolder Elle s'est déroulée dans la mer Baltique, opposant le roi de Norvège Olaf Tryggvason à une alliance de ses ennemis. Les enjeux de la bataille concernent le processus d'unification de la Norvège en un État unique, la volonté de longue date des Danois de contrôler le pays et la diffusion du christianisme en Scandinavie. L'emplacement de la bataille n'est pas clairement établi, notamment du fait de la profonde modification des côtes de la Baltique au cours des siècles ; les historiens la situent généralement soit dans l'Øresund, soit près de l'île de Rügen. En expédition sur les côtes sud de la Baltique, Olaf, le roi de Norvège, tombe dans une embuscade tendue par une alliance composée du roi de Danemark Sven à la Barbe Fourchue, du roi de Suède Olof Skötkonung et du Norvégien Éric Håkonsson, jarl de Lade. Pris par surprise, Olaf doit affronter une force largement supérieure d'au moins 70 navires avec seulement 11 navires. Arrimés les uns aux autres en une formation défensive, ses navires sont...

Chronique navale du 8 septembre

8 septembre 1494 : débarquement et bataille de Rapallo (Italie). Le futur Louis XII (illustration ci-dessus) fait débarquer ses troupes à Rapallo en les appuyant depuis la mer. Il conquiert ensuite Gênes permettant l’entrée du gros de l’armée française dans la péninsule. Ce serait l’une des premières opérations de débarquement interarmées connue de l’histoire. 8 septembre 1923 : catastrophe maritime américaine (Honda point – Californie). Après des manœuvres au large de San Francisco, 14 destroyers américains font route au Sud, en longeant la côte californienne  pour rejoindre leur base à San Diego. Naviguant à 20 nœuds et en colonne, ils se fient au navire de tête qui malgré le brouillard ne ralentit pas sa cadence, y compris lorsqu’il vire à bâbord croyant emprunter le chenal de Santa Barbara. Il s’échoue sur la côte. Le commandant échoué pense avoir heurté une île et non la côte, estimant mal, à nouveau, sa position. Il ordonne aux navires qui le suivent de virer pour pense-t-il éviter l’île, mais les envoi sans le...

Chronique navale du 5 septembre

5 septembre 1697 : Bataille navale de la baie d'Hudson Bataille navale livrée près de Fort Nelson, au Manitoba, au Canada, dans les derniers jours de la guerre de la Ligue d'Augsbourg, nommée aussi Première guerre intercoloniale en Amérique du Nord (1688-1697). C’est une victoire française qui permet à son auteur, Pierre Le Moyne d'Iberville, de s’emparer, après un bref siège, du Fort Nelson, poste de traite des fourrures très important pour les Anglais. Rebaptisé Fort Bourbon, l’établissement restera français jusqu’en 1713. 5 septembre 1781 : Bataille navale de la baie de Chesapeake Aussi connue sous le nom de bataille des caps de Virginie, est une bataille navale décisive de la guerre d'indépendance des États-Unis qui eut lieu près de l'embouchure de la baie de Chesapeake entre la flotte du rear admiral britannique Thomas Graves et celle du lieutenant-général des armées navales François Joseph Paul de Grasse. La précision du tir français endommage suffisamment six vaisseaux britanniques pour forcer Graves à rompre le combat et à s’esquiver. La victoire de la flotte française empêche la Royal Navy de secourir les forces du général Charles...

Chronique navale du 2 septembre

2 septembre -31 : Bataille navale d'Actium Lors de la guerre civile succédant à la mort de Jules César, Octave attaque son rival Marc Antoine alors qu’il est retranché avec Cléopâtre dans le golfe ambracique. La bataille navale est incertaine jusqu’à ce que le couple le plus célèbre de l’Antiquité prenne la fuite causant la débandade dans la flotte égypto-romaine. Les troupes de Marc Antoine se rallient rapidement à Octave (futur empereur Auguste) et lui permettent ainsi de mettre un terme à la guerre civile qui dure depuis au moins 12 ans et d’instaurer le Principat puis l’Empire. Marc Antoine et Cléopâtre se suicident un an après leur fuite. Au matin du 2 septembre 31 av. J.-C., après plusieurs jours de tempête, Antoine profite d’une accalmie et tente une sortie en ordre de bataille. Octavien l’attend déjà, à environ 1 500 mètres de là. Antoine dirige son aile droite avec Lucius Gellius Publicola, là où le choc décisif devait avoir lieu. Au centre, il dispose Marcus Octavius et Marcus Insteius ; à...

Chronique navale du 1er septembre

1er septembre 1557 : Mort de Jacques Cartier Découvreur de l’actuel Canada, il est le premier grand explorateur du fleuve Saint Laurent pour le compte du roi de France François 1er. 1er septembre 1638 : bataille navale de Vado  Dernier grand engagement de galères en Méditerranée, elle vit la victoire dans le golfe de Vado, au large de Gênes, de l'escadre française du marquis de Pont-Courlay, composée de quinze bâtiments, sur celle de force sensiblement égale de l'amiral espagnol Rodrigo Gutierez Velasco qui perd 4 000 hommes. Ce dernier fut tué lors de l'affrontement. L’affrontement s’inscrit dans la guerre de Trente Ans (1618-1648). 1er septembre 1881 : Inauguration du phare en mer d'Ar-Men après 14 années de travaux. Ar Men signifiant « le rocher » ou « la pierre » en breton) est un phare en mer construit entre 1867 et 1881 à l'extrémité de la chaussée de Sein, à la pointe ouest de la Bretagne. Le phare d’Ar-Men est situé à l’extrémité de la chaussée de Sein, prolongement vers l’Ouest des formationsgranitiques de la pointe du Raz. Bien que dans ce secteur les naufrages soient nombreux, la décision de construire un phare à l’extrémité...

LA VOIX DES OCÉANS

Partenaire M&O : Gaztransport & Technigaz (GTT)