La Voix des océans

INNOVATION

GTT lance une nouvelle solution de Smart Shipping destinée à optimiser les performances opérationnelles et environnementales des navires

GTT lance LNG Optim, une nouvelle solution numérique de Smart Shipping, permettant aux opérateurs de GNL, armateurs de méthaniers ou de navires propulsés au GNL, de préparer les trajets de leurs navires en vue de réduire leur consommation globale et maîtriser l’évaporation du GNL dans les cuves. Depuis plusieurs années, le groupe GTT élargit sa gamme de services pour accompagner l’industrie maritime dans sa transformation à la fois digitale et énergétique, avec le lancement de solutions de Smart Shippingpermettant d’optimiser la performance énergétique des navires. La solution LNG Optim, fondée sur l'expertise unique de GTT en matière de gestion de l’évaporation du GNL et développée en collaboration avec les filiales du Groupe, Ascenz, Marorka et OSE Engineering, a d’ores et déjà été adoptée par des acteurs majeurs du transport maritime du GNL. Les études réalisées par GTT pour concevoir cette solution ont notamment pris en compte la modélisation de phénomènes complexes tels que le vieillissement du GNL1, l'influence des états de la mer sur l’évaporation du GNL,...

Le groupe français Gaztransport et Technigaz (GTT) conçoit un navire de soutage et de ravitaillement en GNL « sans eau de ballast ».

GTT annonce avoir obtenu, avec son partenaire le chantier naval Hudong Zhonghua Shipbuilding Group Co. (HZ), une double approbation de principe de la part des organismes de classification China Classification Society (CCS) et DNV, pour la conception d’un navire de soutage et de ravitaillement en GNL « sans eau de ballast ». Les approbations reçues reconnaissent la conformité de cette innovation technologique avec les règles et codes relatifs aux navires de mer, à leur construction et leur équipement. Le design « sans eau de ballast », équipé du système à membrane de GTT, permet de construire des navires plus économiques et plus respectueux de l'environnement. La majorité des navires marchands à travers le monde utilisent de l'eau de ballast lorsque les soutes sont vides ou partiellement chargées afin de maintenir des conditions de navigabilité. Par conséquent, une quantité considérable d'eau de ballast est transportée chaque jour par les navires. Même lorsque les eaux de ballast sont traitées, il subsiste un risque de transfert d'organismes aquatiques nuisibles et d'agents pathogènes d'une région à...

Le Port Hercule accueille le 8e Monaco Energy Boat Challenge (6-10 juillet 2021)

Depuis huit ans maintenant, le Monaco Energy Boat Challenge s’impose comme le rendez-vous des nouvelles propulsions alternatives. Les systèmes utilisés vont de l’électricité au solaire, en passant par l’hydrogène, énergie encore peu connue des Français et qui sera à l’honneur du 8e Monaco Energy Boat Challenge. Organisée par le Yacht Club de Monaco aux côtés de la Fondation Prince Albert II de Monaco et de l’Union Internationale Motonautique, cette édition est soutenue par Iqos et Credit Suisse, rejoints pour la deuxième année consécutive par BMW et YPI (Yachting Partners International). Un événement unique au monde qui associe des épreuves en mer et des rencontres à terre à travers une journée de conférences, des tech talks quotidiens, des tables rondes et un village d’exposants ouvert au public. https://www.youtube.com/watch?v=N_U7UIvLCTo&ab_channel=YachtClubdeMonaco Succession d’épreuves en mer... et de conférences à terre Le plateau, composé de 17 nationalités réparties en 32 équipes dont 22 universités, aura tout loisir de s’affronter au cours d’épreuves organisées pendant trois jours et visibles depuis le Solarium de la nouvelle digue (entrée libre pour le public). Parade, essais en mer, records de vitesse (épreuves communes aux trois catégories), course en...

Nova Innovation et Sabella s’allient pour développer des projets hydroliens en France et au Royaume-Uni

Nova Innovation et Sabella ont annoncé la signature d'un accord de collaboration entre les deux développeurs de technologie hydrolienne. Cette collaboration vise à accélérer le développement de sites hydroliens pour les deux entreprises, en mutualisant leurs expertises respectives afin d’accélérer la montée en puissance de l’installation de turbines, à la fois en France et au Royaume-Uni. Cette alliance inclut une coopération sur les sites hydroliens français et britanniques avec pour objectif de catalyser les opportunités de financement et d'obtenir des économies d’échelles permettant de diminuer le coût de l’énergie et de répondre à l’urgence du changement climatique. En novembre 2020, la Commission européenne a publié la Stratégie de l’Union européenne pour exploiter le potentiel des énergies marines renouvelables, fixant un objectif de 100 MW de capacité installée d’ici 2025 et 1 GW d’ici 2030. Cette initiative a incité Nova Innovation et Sabella à mutualiser leurs efforts afin d’atteindre ces objectifs, aboutissant à la signature d’un Memorandum of Understanding (MoU). « Nous sommes ravis de la signature de cet accord dont nous percevons...

Salon SOFINS 2021 : Entretien avec le contre-amiral Christophe LUCAS (ALFUSCO) : “L’innovation a toujours fait partie de la culture des forces spéciales”.

Propos recueillis par Frédéric FONTAINE pour Marine & Océans et Theatrum Belli dans le cadre du salon des forces spéciales SOFINS 2021 * * * * *  M&O / TB : Amiral, pouvez-vous nous présenter le FUSCOLAB, nous préciser sa genèse, sa composition et ses missions ? L’innovation a toujours fait partie de la culture des forces spéciales. La force maritime des fusiliers marins et commandos porte dans son ADN l’innovation, c’est une façon de « faire autrement ». C’est dans ce cadre que l’Amiral Rebour a imaginé en 2017 le FUSCOLAB comme un dispositif d’appui à l’innovation, une sorte de « centre d’expertise » des fusiliers marins et commandos à l’instar du CEPN et du CEPA10S. Le concept s’est ajusté et concrétisé en 2019, avec l’inauguration des locaux du FUSCOLAB, un lieu unique dédié à l’innovation, espace de réflexion et de partage, à mi-chemin entre un espace de co-working et une salle de briefing. C’est un lieu également dédié au prototypage grâce à des outils technologiques à disposition (imprimante 3D, atelier électronique,...

Le viseur optronique PASEO XLR de Safran équipera les futures frégates brésiliennes

Le viseur optronique Paseo XLR (eXtra Long Range) de Safran a été sélectionné par le consortium Aguas Azuis pour équiper quatre frégates Tamandaré de la marine brésilienne. Les bâtiments d’un tonnage de 3500 tonnes, livrés à partir de 2026, seront équipés chacun de deux PASEO XLR. Paseo XLR incorpore les modules des systèmes optroniques aéroportés Euroflir, en particulier ses senseurs haute-définition associés à son télescope multi spectral, permettant ainsi l’identification des menaces au niveau de l’horizon. Paseo XLR est capable de détecter de petites embarcations difficilement repérables par des radars traditionnels car proches de la surface et souvent construits en matériaux composites transparents aux ondes radar. Il est donc particulièrement utile dans un contexte asymétrique où les bâtiments de premier rang sont amenés à évoluer près des côtes et peuvent être entourés par des petites embarcations dont les intentions ne sont pas connues. Ce viseur très longue portée offrira à la marine brésilienne des capacités d’intervention accrues en augmentant la bulle de sécurité autour de ses...

Louis-Dreyfus Armateurs inaugure un deuxième navire destiné à l’éolien offshore

Le 1er juillet, Louis-Dreyfus Armateurs inaugure dans le Grand port maritime de Nantes-Saint-Nazaire, le Wind of hope, son deuxième navire de maintenance destiné à l'éolien en mer.  « Avec ce nouveau type de navire d’exploitation, nous réaffirmons notre position en matière d’innovation technologique et notre engagement en faveur d’une énergie propre et renouvelable, essentielle pour l’avenir. » : explique M.Édouard Louis-Dreyfus, Président du Groupe Louis-Dreyfus Armateurs.   Le Wind of hope est le deuxième navire d’assistance aux champs éoliens de Louis-Dreyfus Armateurs affrété par le leader danois de l’énergie éolienne, Ørsted. Le navire sera exploité à partir du parc éolien en mer "Hornsea Two", au large de Norfolk (Angleterre). Spécifications principales: Longueur hors tout : 84,00 m Largeur : 19,40 m Profondeur moulée : 7,00 m Tirant d'eau été (design) : 5,00 m Propulsion : diesel-électrique, positionnement dynamique DP2 Hébergement : capacité de 90 personnes, dont 64 techniciens éoliens En savoir + : https://www.lda.fr/

LA VOIX DES OCÉANS

Partenaire M&O : Gaztransport & Technigaz (GTT)