Mort de pêcheurs: l’Inde abandonne les poursuites contre deux militaires italiens, selon Rome

Rome, 15 juin 2021 (AFP) – Rome a annoncé mardi que New Delhi abandonnait les poursuites judiciaires contre deux militaires italiens accusés d’avoir tué deux pêcheurs indiens en 2012, une affaire qui empoisonnait les relations entre les deux pays.

“Toutes les procédures judiciaires en Inde contre nos deux marins (…) ont été abandonnées”, s’est félicité sur Twitter le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio. “Cela met définitivement fin à cette longue affaire”.

La décision intervient deux mois après que l’Inde se fut dite prête à accepter des réparations financières de 100 millions de roupies (1,1 million d’euros) au profit des familles des victimes.

Salvatore Girone et Massimiliano Latorre, deux militaires de la Marine italienne qui protégeaient un pétrolier, étaient accusés par la justice indienne d’avoir tué le 15 février 2012 au large des côtes du sud de l’Inde deux pêcheurs qu’ils disaient avoir pris pour des pirates.

L’Inde avait envoyé des navires armés avec appui aérien afin d’arraisonner le pétrolier et d’arrêter les deux hommes.

L’un avait finalement été autorisé à regagner l’Italie en 2014 pour raison médicale et l’autre en 2016, après être resté cloitré pendant quatre ans dans l’ambassade italienne à New Delhi.

L’Inde estimait que l’incident s’était déroulé dans la “zone économique exclusive” indienne et non dans les eaux internationales.

Pour le gouvernement italien en revanche, l’Inde n’avait aucun droit d’arrêter les deux marins, qui ont ouvert le feu sur le bateau de pêche parce qu’il n’avait pas obéi aux injonctions de ne pas s’approcher.

La Cour permanente d’arbitrage (CPA) de La Haye avait conclu l’an dernier à l’immunité des deux marins et avait enjoint l’Inde à faire cesser les poursuites les visant.

ams/gab/thm

TWITTER

LE FIL INFO DE M&O