Aide à Gaza: un deuxième navire prêt à appareiller de Chypre (ministre)

Nicosie, 13 mars 2024 (AFP) – Un deuxième navire chargé d’aide humanitaire pour Gaza est au port de Larnaca, attendant pour appareiller le bon déroulement du déchargement d’une première livraison de vivres dans le territoire palestinien, a affirmé mercredi le ministre chypriote des Affaires étrangères.

« Dans l’option actuelle, nous opérons via une ONG, nous avons déjà un suivi avec un navire commercial de plus grande capacité » qui pourra quitter Chypre « après le premier déchargement, s’il n’y a pas de problèmes », a expliqué Constantinos Kombos à quelques journalistes.

Le bateau, appartenant à un Etat non communiqué, « est à Larnaca depuis samedi (et) le bateau et la cargaison sont en cours d’inspection », a ajouté M. Kombos sans préciser la quantité d’aide transportée.

L’aide est affrétée par l’ONG World central Kitchen (WCK), partenaire dans l’organisation du premier voyage, ainsi que par les Emirats arabes unis et d’autres pays, a-t-il dit.

Le premier bateau empruntant un couloir maritime entre Chypre et la bande de Gaza (370 km) est parti mardi avec une barge chargée de 200 tonnes d’aide. Le bateau de l’ONG espagnole Open Arms devrait mettre « plusieurs jours » pour arriver à un point de déchargement non identifié sur la côte de Gaza, selon une porte-parole de l’ONG.

Selon le site Vessel Finder, il évoluait mercredi à très petite vitesse et se trouvait à environ 260 km de Gaza.

Là, l’aide doit être livrée sur une jetée construite pour l’occasion par WCK qui doit ensuite la distribuer à la population au bord de la famine.

selon l’ONU, la grande majorité des 2,4 millions d’habitants de Gaza sont menacés par la famine et la situation est particulièrement grave pour 300.000 personnes dans le nord du territoire, où l’acheminement de l’aide est dangereuse.

« C’est un voyage inaugural, nous devons nous assurer d’avoir la capacité de décharger et distribuer » l’aide dans de bonnes conditions, a assuré M. Kombos.

– « Livraisons régulières » –

L’une des inquiétudes est le bon déroulement des opérations au sol et la « gestion de la foule » qui attend désespérément de la nourriture dans le territoire bombardé et assiégé depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas le 7 octobre, selon le ministre.

« Nous voulons que la population sache qu’il y aura des livraisons régulière », a-t-il souligné, ajoutant que le couloir maritime était « un élément qui s’ajoute à ce qui existe déjà ».

Face à l’insuffisance de l’aide arrivant par voie terrestre à Gaza, des opérations de parachutages quotidiens sont en cours depuis une semaine. Mais l’envoi d’aide par mer ou par air ne peut se substituer à la voie terrestre, martèle l’ONU.

Les Etats-Unis ont parallèlement déployé cinq navires transportant l’équipement nécessaire à la construction d’une jetée et d’un quai à Gaza pour l’acheminement de l’aide d’humanitaire. Le voyage doit prendre 30 jours environ et l’installation sera prête « d’ici 60 jours », selon les autorités américaines.

L’opération au départ de Chypre, baptisée Amalthée, et l’initiative américaine « sont aujourd’hui différentes mais elles seront intégrées dans l’avenir, ce qui permettra des procédures d’inspection plus rapides » des cargaisons à Larnaca, a expliqué M. Kombos.

Le chef de la diplomatie chypriote a regretté que son pays ait été « seul pendant longtemps » au sein de l’Union européenne à travailler sur un couloir maritime, avant d’avoir le soutien de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE