Appel à témoin pour une suspicion de pollution dans l’archipel des Glénan

Brest, 25 mai 2022 (AFP) – Un appel à témoin a été lancé dans le cadre d’une enquête pour suspicion de pollution maritime dans l’archipel des Glénan, au large du Finistère, où ont été signalés des sacs poubelle, des fûts métalliques et des caisses, a annoncé mercredi la préfecture maritime de l’Atlantique.

“Un appel à témoin est lancé par la Gendarmerie maritime de Brest auprès de l’ensemble des marins, professionnels et plaisanciers, présents sur zone au moment des faits”, indique dans un communiqué la préfecture maritime, précisant que la pollution aurait été provoquée tôt dans la matinée du 13 mai dans le sud-est de l’archipel.

“La pollution présumée consisterait en un rejet volontaire de nombreux sacs poubelles, fûts métalliques et caisses de conditionnement”, ajoute la préfecture maritime, qui demande qu’en cas de découverte de ce type de déchets ils soient remontés à bord avant d’appeler la gendarmerie maritime de Concarneau au 02.98.50.77.35.

“Il y avait tous types de déchets, ils ont du faire le grand ménage, des fûts d’huile de 200 litres découpés qui flottaient, des caisses passés par dessus bord…”, a témoigné un des pêcheurs qui a signalé la pollution auprès de l’association de défense de l’environnement marin Mor Glaz.

“Tous les moyens nécessaires doivent être mis en place” pour retrouver les coupables, réclame cette dernière dans un communiqué.

Situé à une quinzaine de kilomètres au large de la côte sud du Finistère, l’archipel des Glénan est constitué de cinq îles principales, dont l’île Saint-Nicolas qui abrite une réserve naturelle nationale.

Connu pour ses eaux turquoises et ses plages de sable blanc, l’archipel accueille d’avril à novembre jusqu’à 3.000 visiteurs par jour. Il abrite un centre de plongée et la plus grande école de voile d’Europe.