Brittany Ferries commande deux navires à un chantier chinois

Les deux navires seront construits par le chantier naval chinois Avic International Weihai, précise la compagnie bretonne dans un communiqué.

Le premier sera opérationnel pour la saison estivale de 2021. Les deux navires seront immatriculés sous pavillon français et armés avec des marins français. Le premier sera équipé de “scrubbers”, des épurateurs de gaz d’échappement, tandis que le second sera propulsé au gaz naturel liquéfié, précise le communiqué.

La compagnie a déjà annoncé, en juin 2017, la commande au chantier allemand Flensburger Schiffbau d’un navire propulsé au gaz naturel liquéfié pour sa ligne Caen-Ouistreham/Portsmouth, la plus fréquentée de la compagnie basée à Roscoff (Finistère). Ce navire doit être mis en service en mai 2019.

Ces “trois navires seront le fer de lance d’un vaste programme de renouvellement et de modernisation de la flotte sur cinq ans, d’une valeur d’environ 450 millions d’euros”, a expliqué la compagnie.

En 2015 et 2016, Brittany Ferries a déjà consacré 90 millions d’euros à l’installation d’épurateurs de gaz d’échappement sur six de ses navires.

Les deux nouveaux navires relieront Portsmouth à l’Espagne, une destination de plus en plus prisée, selon la Brittany Ferries, qui a transporté en 2017 331.000 passagers et 150.000 voitures entre Portsmouth, Poole et Plymouth et Santander et Bilbao, soit une hausse de 80% en 10 ans.

“L’Espagne est de loin la destination étrangère favorite des vacanciers britanniques et nous avons constaté une croissance importante de la demande”, souligne Jean-Marc Roué, à la tête de la compagnie. “Après le Brexit, nous nous attendons à ce que cette tendance se poursuive” notamment en ce qui concerne le fret, ajoute-t-il.

L’an dernier, la compagnie a transporté 40.000 unités fret entre le Royaume-Uni et l’Espagne. Une alternative intéressante pour les transporteurs routiers qui réduisent ainsi les coûts de carburant, de péages, ainsi que de l’impact sur la réduction de la pollution.

D’une longueur de 215 mètres, les deux nouveaux navires de la compagnie seront les plus longs de sa flotte. Ils seront affrétés à l’armateur suédois Stena RoRo.

La compagnie emploie 2.700 personnes et transporte chaque année 2,6 millions de passagers (dont 85% de Britanniques) entre la France, la Grande-Bretagne, l’Irlande et l’Espagne.