CMA CGM cède 90% d’un terminal à Los Angeles pour 820 M USD

Le groupe a cédé cette part dans le terminal Global Gateway South (GGS) à EQT Infrastructure et son partenaire P5 Infrastructure, a-t-il précisé dans un communiqué.

CMA CGM conservera néanmoins une participation minoritaire de 10% et continuera à être un utilisateur de premier plan du terminal.

De même source, la cession de GGS permet à CMA CGM “de renforcer sa structure financière en ligne avec le plan annoncé lors de l’acquisition en juin 2016 de NOL”, le singapourien Neptune Orient Lines, dont la marque commerciale est APL.

L’armateur français avait pâti l’an dernier de la crise de surcapacité dans le secteur. Aux deuxième et troisième trimestres 2016, le groupe avait subi une perte nette de respectivement 129 millions de dollars et 268 millions de dollars. Il a depuis remonté la pente et renoué avec les bénéfices.

Lors de la présentation de ses résultats financiers en novembre, le groupe a annoncé un bénéfice net “record” de 323 millions de dollars pour le troisième trimestre, affichant un quatrième trimestre consécutif de bénéfices.

Il a confirmé prévoir pour l’ensemble de l’année 2017 une “très nette amélioration” de ses performances opérationnelles par rapport à l’an dernier.

Le bénéfice opérationnel du troisième trimestre a été de 568 millions de dollars, contre une perte de 86 millions un an plus tôt et la marge opérationnelle a atteint le chiffre de 10%, “la meilleure du secteur”, selon CMA CGM.

Pour le groupe, cette amélioration a été rendue possible par l’évolution récente des taux de fret, hors une évolution significative des prix du fuel et des taux de change.

nas/soe/eb

NEPTUNE ORIENT LINES

EQT CORPORATION