Corée du Sud: la pandémie plonge le plus grand chantier naval dans le rouge

Le conglomérat déplore une perte nette de 790 milliards de won (705 millions de dollars) sur l’ensemble de l’année, à comparer avec un bénéfice de plus de 115 milliards de won un an plus tôt.

Hyundai Heavy Industries a vu son chiffre d’affaires reculer de 29%. Il attribue la “perte massive” à “une baisse des prix du pétrole, des conditions de marché négatives dues au coronavirus et à des effets de change”.

La moitié des pertes est imputable au quatrième trimestre.

Mais avec le lancement des campagnes de vaccination, le groupe espère une amélioration des conditions de marché en 2021.

“Nous nous battrons pour renouer avec les bénéfices, grâce à la reprise dans le secteur des raffineries, de la construction navale et des machines de construction”, indique le groupe.

L’action de Hyundai Heavy Industries a fermé jeudi en baisse de 1% à la Bourse de Séoul.

kjk/slb/jac/sr

HYUNDAI HEAVY INDUSTRIES