Crues: reprise de l’activité des bateaux-mouche vendredi sur la Seine

Le groupe Sodexo, qui détient 60% du marché des bateaux sur la Seine, a expliqué à l’AFP “redémarrer l’activité des 8 bateaux promenades et des 5 bateaux restaurants dès vendredi entre 13h00 et 14h00”.

Par ailleurs, huit Batobus (navettes de transport, ndlr) ne redémarreront que la semaine prochaine, en raison de leur taille plus conséquente.

Enfin, concernant les Yachts de Paris (7 bateaux évènementiels), “leur redémarrage est prévu ce week-end”, a précisé le leader mondial du service aux entreprises.

Dans un communiqué, la Compagnie des Bateaux-Mouches se félicite pour sa part de pouvoir reprendre son activité vendredi à 10h15 après “25 jours d’immobilisation”.

Interrogées par l’AFP, les Voies Navigables de France (VNF) ont confirmé que la navigation sur la Seine avait repris dès samedi, entre les écluses amont et aval de Paris.

“Seul le bras Marie, un bout de Seine près du pont Marie, au niveau de l’Ile Saint-Louis (au-delà de laquelle les bateaux-mouches effectuent leur demi-tour, ndlr), est encore fermé, car la Seine y dépasse toujours les trois mètres”, a expliqué à l’AFP la directrice de la communication des VNF, Agnès Doitrand.

Suite à une crue exceptionnelle le 21 janvier, le fluvial avait été interrompu sur la Seine.

“Alors que l’activité touristique parisienne avait repris au même niveau qu’il y a deux ans, cette crue est un coup dur pour la santé économique de notre entreprise”, avait affirmé Charlotte Bruel, propriétaire et dirigeante de la compagnie des Bateaux-Mouches.

La Compagnie a estimé “la perte à plus de 1.800.000 euros”.

Pour la Saint-Valentin, la compagnie affirme avoir assuré “à quai” les dîners qui avaient été réservés par 500 amoureux.

Sodexo a expliqué pour sa part “avoir pu trouver des alternatives pour 60% de la clientèle qui avait réservé des dîners sur les bateaux, les redirigeant vers Le Lido ou encore le restaurant de la Tour Eiffel”, qui lui appartiennent également.

Chaque année, Sodexo totalise 3,5 millions de passagers sur sa flotte de bateaux sur la Seine.

A Paris, la Seine a atteint son pic le 28 janvier (5,86 m, contre 6,10 m en juin 2016). Mercredi matin, elle était encore à 4,15 m au pont d’Austerlitz, et la décrue s’effectue très lentement.

asm-lrb/ef/sd

SODEXO