Des dizaines de tortues protégées poignardées à mort au Japon

Tokyo, 19 juil 2022 (AFP) – Un pêcheur a reconnu avoir poignardé à mort plusieurs dizaines de tortues vertes, une espèce protégée, alors qu’elles étaient coincées dans son filet près d’une île du Sud du Japon, a-t-on appris de sources officielles.

Entre 30 et 50 tortues vertes ont été retrouvées mortes ou mourantes jeudi dernier, avec des traces de couteau notamment au cou, sur une plage de l’île de Kumejima, à 1.600 kilomètres au sud-ouest de Tokyo.

“C’était une scène atroce”, a déclaré à l’AFP Yoshimitsu Tsukakoshi, membre d’une organisation de protection des tortues de mer à Kumejima.

“Les tortues de mer sont de douces créatures et elles s’enfuient lorsque les humains s’approchent trop près”, a-t-il ajouté. “Je n’arrive pas à croire qu’une chose pareille puisse se produire à notre époque”.

Yuji Tabata, à la tête de la coopérative locale de pêche, a déclaré mardi à l’AFP qu’un pêcheur avait avoué avoir poignardé les tortues.

Selon M. Tabata, le pêcheur, dont l’identité n’a pas été dévoilée, a assuré avoir relâché beaucoup des tortues prises dans ses filets, mais a ensuite commencé à les poignarder pour tenter de les affaiblir et de les dégager plus facilement.

“Il a dit qu’il n’avait jamais vu autant de tortues dans ses filets. Maintenant il regrette” son acte, a déclaré M. Tabata. Le pêcheur a affirmé s’être senti en danger, a-t-il ajouté.

La ville et la police ont ouvert une enquête, a déclaré un responsable municipal à l’AFP, refusant de préciser si le pêcheur encourait des sanctions.

Un éditorial du quotidien local Okinawa Times a condamné l’acte mardi, ainsi que la manière dont on avait laissé mourir les tortues sur la plage, appelant aussi les responsables locaux à prendre en compte les griefs des pêcheurs, selon lesquels les tortues causent des dégâts économiques.

Selon des médias locaux, les pêcheurs de la région estiment que le nombre de tortues augmente, et que celles-ci peuvent entrer en collision avec leurs bateaux, risquant de les endommager et de se blesser.

Selon M. Tabata, les pêcheurs sont également inquiets car les tortues mangent les herbes marines qui servent d’habitat aux poissons.

Il a affirmé que ce type d’incident était rare et que les pêcheurs dégageaient régulièrement des tortues prises dans leurs filets.

“Nous sommes en train de réfléchir à la manière d’éviter que cela se reproduise”, a-t-il dit.