En Suède, les sapins de Noël offerts aux poissons

Stockholm, 13 jan 2024 (AFP) – Des dizaines de sapins de Noël jetés dans les eaux glacées de Stockholm: en ce matin de janvier, les arbres collectés après les fêtes sont recyclés en habitat pour les espèces aquatiques sauvages de l’archipel suédois.

Les acteurs de l’environnement saluent cette initiative d’une association nationale de pêcheurs qui permet de rééquilibrer l’écosystème mis en péril par les activités humaines.

Il y a quelques jours, ces sapins trônaient dans les intérieurs douillets de familles suédoises. Passées les fêtes, ils sont accrochés à des pierres et jetés depuis le pont d’un bateau dans un lac d’une zone industrielle de la capitale.

“Autour de nous, il y a beaucoup de constructions, beaucoup de bateaux qui passent”, explique Malin Kjellin, chargée de projet pour l’association de pêche suédoise Sportfiskarna, à une équipe de l’AFP. “La végétation nécessaire aux poissons pour frayer a disparu et c’est donc un moyen de substituer ce qui a été perdu”.

Depuis 2016 et chaque année, l’association engloutit des sapins collectés auprès de particuliers après la période de Noël. Plus de 1.000 arbres ont déjà été lestés en différents points de l’archipel.

“Si vous regardez cet arbre il y a toutes ces branches, toutes ces épines”, renchérit-elle. “C’est idéal pour que les poissons pondent leurs oeufs, et aussi pour permettre aux plus petits de se cacher”.

-Chaîne alimentaire-

Des vidéos sous-marines filmées sur des arbres immergés les années passées montrent en effet des grappes gélatineuses de larves de poissons nichées dans les branches.

“On voit que ça fonctionne vraiment”, s’enthousiasme Yvonne Blombäck, chargée de projet pour la WWF.

“Ces poissons sont très importants parce qu’ils participent à la chaîne alimentaire qui permet de réguler les algues. Elles sont un vrai problème dans la Baltique à cause de la fertilisation des terres agricoles et des écoulements qui en résultent dans la mer”.

“Depuis la fin du XIXème siècle on a transformé les marécages proches des côtes en champs alors que c’était un habitat très important pour les poissons et ils ont depuis de gros problèmes pour survivre.”

Le 13 janvier marque dans le pays scandinave la fin des célébrations de Noël et c’est le jour où l’on se débarrasse traditionnellement de son sapin.

“Ici en Suède, on donne une vraie identité aux arbres de Noël, on les choisit attentivement, on les fait entrer chez soi et on vit avec eux”,explique Camilla Hallström, une Stockholmoise de 63 qui vient de jeter un petit épicéa dans un point de collecte prévu à cet effet.

“C’est super de trouver des solutions respectueuses de l’environnement afin qu’ils continuent à servir!”.

L’initiative a essaimé depuis dans d’autres régions suédoises.

“J’espère que plus de gens vont s’y mettre, les particuliers peuvent aussi le faire eux-mêmes”, suggère Malin.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE