Il tue un agent d’autoroute en cherchant son rosaire : quatre mois avec sursis

L’homme de 45 ans a été reconnu coupable d’homicide par imprudence mais a bénéficié de circonstances atténuantes car le patrouilleur ne portait pas de veste fluorescente, selon le tribunal de Wels (nord).

Le prévenu a reconnu avoir été distrait dans sa conduite, expliquant avoir été, au moment du choc, en train de chercher son rosaire sur le siège passager. “Je m’étais dit : là j’ai gentiment le temps de réciter un rosaire”, a-t-il plaidé.

L’accident avait eu lieu en mai à l’ouest de Vienne sur une des principales autoroutes autrichiennes. Agée de 74 ans, la victime exerçait l’activité de patrouilleur à titre occasionnel. Le juge a rappelé que “dans une voiture, l’attention doit être exclusivement concentrée sur la conduite”.