La Maison Blanche bouclée après une alerte (responsable)

Le porte-parole du Secret Service, responsable de la sécurité du président américain, a confirmé à l’AFP qu’il s’agissait bien de pétards et non de coups de feu, comme certaines informations l’avaient laissé penser dans un premier temps.

Selon des témoins, des agents du Secret Service ont plaqué l’homme à terre juste après l’incident, alors que les journalistes accrédités à la Maison Blanche et les employés étaient invités à regagner leur lieu de travail.