Le plus grand navire de guerre australien déployé lors d’exercices aux Philippines

A bord du HMAS Canberra (Philippines), 21 août 2023 (AFP) – Le plus grand navire de guerre australien a participé lundi à des exercices conjoints avec les Philippines et les Etats-Unis dans la mer de Chine méridionale contestée, alors qu’ils cherchent à renforcer leurs liens de défense face à la présence militaire croissante de la Chine.

La Chine déploie des centaines de navires de garde-côtes et de la marine pour patrouiller et militariser les récifs dans les eaux contestées, qu’elle revendique presque entièrement malgré une décision internationale selon laquelle sa position n’a aucune base légale.

Le HMAS Canberra est l’un des nombreux navires participant à l’exercice Alon aux Philippines, qui se déroule pour la première fois dans le cadre de l’activité annuelle Indo-Pacific Endeavour de l’Australie.

Plus de 2.000 soldats australiens et philippins participent aux exercices aériens, maritimes et terrestres du 14 au 31 août. Environ 150 Marines américains y participent également.

L’assaut aérien simulé de lundi dans le sud de l’île philippine de Palawan s’est produit à environ 200 kilomètres des îles Spratleys, sujet de tensions de longue date entre Manille et Pékin.

« Comme les Philippines, l’Australie veut une région pacifique, stable et prospère qui respecte la souveraineté et qui soit guidée par un ordre fondé sur des règles », a déclaré Hae Kyong Yu, ambassadeur d’Australie à Manille, à l’aérodrome de Tarumpitao Point.

Les Etats-Unis, le Japon et l’Australie organiseront également cette semaine des exercices navals conjoints au large des Philippines.

Les exercices interviennent après qu’une mission de ravitaillement philippine sur l’atoll Second Thomas Shoal dans les Spratleys a été bloquée par des navires de la Garde côtière chinoise utilisant des canons à eau le 5 août, déclenchant un différend diplomatique et l’indignation internationale.

Seul un des deux bateaux affrétés transportant des fournitures à l’avant-poste a réussi à décharger sa cargaison.

L’armée philippine a déclaré qu’elle enverrait davantage de fournitures à cet avant-poste éloigné, où une poignée de Marines philippins sont stationnés sur un navire de la marine rouillé.

Le BRP Sierra Madre s’est délibérément échoué sur le récif en 1999 pour freiner l’avancée de la Chine dans ces eaux.

La Chine a demandé aux Philippines de retirer le navire et a défendu ses actions en les qualifiant de « professionnelles ».

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.